Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 février 2007 5 09 /02 /février /2007 20:48

Définition : nom masculin d'origine latine : "cadra" ne voulant pas dire grand chose à l'époque puisque le vélo n'éxistait pas encore...

Pour être précis, le cadre est le machin sans lequel il n'y a pas de vélo. Bluffant non ?

C'est un assemblage plus ou moins compliqué de tubes soudés entre eux. Les tubes en question peuvent être en aluminium (très souvent), en acier (très souvent en hypermarché et moins souvent ailleurs), en carbone (bien moins souvent) ou même encore en titane (et là, c'est moins que moins souvent mais c'est beau). D'ailleurs, avant de me faire fustiger par les ayatollahs du matos des forums techniques de Vélo Vert, j'ajouterai rapidos que concernant le carbone, on a souvent à faire à des cadres "monocoques" moulés (à la louche) et sans tubes assemblés. On en trouve également en bois d'arbre et dans les entreprises mais là, on ne parle plus de vélo. Cette précision étant faite, parlons maintenant des choses sérieuses et répondons à la question suivante :

Le cadre, c'est plus important que le serrage de tige de selle ?

La réponse sera claire, nette et précise (mais n'engagera que son auteur) : euh, ben ça dépend...

Tout le monde dit que le cadre est LA base d'un bon vélo et qu'à partir du bon cadre, on peut ensuite "upgrader" son spad avec des éléments soigneusement choisis : OK.

Maintenant, avec un serrage de tige de selle merdique, on a beau avoir LE cadre LE plus fantastique de LE monde, faire 50 bornes en danseuse dans la boue te le fait vite oublier.

 

Ensuite, la 2ème grande question à se poser est la suivante : rigide ou tout-mou ?

Sans dévoiler, ce qui sera l'objet d'un autre article non moins scientifique, le secret des suspensions, ton choix de cadre sera fonction de ta pratique.

Le cadre rigide s'adressera plutôt aux VTTiste ayant la même caractéristique certes, mais au niveau du cerveau ou du trou de balle : on a au choix le pratiquant plus qu'occasionnel qui a donc souvent mal au derche mais qui ne voit pas (ou ne sait pas) l'intérêt du TS (tout suspendu pour les happy fews), puis nous avons à l'inverse le tyran du XC, pour qui le VTT ne se conjugue qu'avec vitesse, rendement et "pousse toi de là" et pour qui aussi, le TS c'est : soit pour les gonzesses qui veulent préserver leur potentiel de fertilité, soit pour ces maudits morveux qui ne font pas du VTT d'ailleurs puisqu'ils sautent plus qu'ils ne roulent. (elle était un peu longue cette phrase, non ?)

 

Les adeptes du TS (ou TM pour tout mou), s'ils ne rentrent pas dans une des catégories ci-dessus, ont compris depuis longtemps que TS = C+R si on y met le prix (C=confort et R=rendement).

Si tu es vraiment sensible sur le prix, tu peux trouver des vélos (pas des VTT) TS en supermarket, mais là, si je peux me fermettre, il vaut mieux que la notion de tout terrain se limite à la descente ou la montée du trottoir pour aller chercher le pain.

 

Rigides ou TS (ou TM) il existe quand même certaines catégories de cadres dont il faut connaître les caractéristiques :

Le cadre "commercial" : cadre qui se vend beaucoup. Exemple : marque bleue du nord de la France qui commence par Décath et qui se finit par Lon.

Le cadre "moyen" : cadre qui n'est pas le pire, ni le meilleur ne s'adressant pas aux PPT ni aux basketteurs.

Le cadre "supérieur" : cadre qui s'la pète en général, mais d'excellente qualité. 

Partager cet article

Repost 0
Published by Christophe - dans Le dico du vélo
commenter cet article

commentaires

wysiwyg 13/02/2007 22:00

Cadre "supérieur" ça n' use pas que les jambes !