Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 juillet 2010 7 25 /07 /juillet /2010 12:52

randoreport.jpg

 

Il y avait quand même foule... 2300 randonneurs (VTT + marche) : ça parle.

Et Mich en faisait partie :

 

20:30 départ pour le 45, un peu de chemins roulants et de jolis singles dans les bois, un terrain d'entrainement, du plus roulant, des chemins creux, pas mal vu le relief de Bois de Cené. Seul bénol après le dernier ravito,  vraiment trop roulant avec presque 10 km de route. Dommage car le reste était sympa et le relief bien exploité.

Et surtout gros point noir le prix 8,50€  pour 2 ravitos et un plateau repas c'est surement la rando la plus chère. Pourquoi ne pas laisser le choix entre sandwich avec prix normal et plateau repas avec prix plus élevé, d'autant plus que certaines randos propose un plateau repas avec une inscription à 6€  à méditer....

 

Comme à Mervent par exemple !

 

Quant à moi, contrairement à 2007, je suis parti très tôt avec ma fillotte, pour le 35km.

Le temps de saluer Vince sur son magnifique stand "Roulavélo", d'admirer un magnifique Scott Génius et de faire  un brin de causette avec les Gamélos de Mervent... c'est parti pour le 35 avec Loulou, qui ne raterait pour rien au monde la N'Yolaie !

Les premiers km sont très roulant, on ne part pas dans le marais mais plutôt dans le bocage entre Bois de Cené et La Garnache. Jusqu'au premier ravito (km 10), les grands chemins succédent à des bouts de route, le tout entrecoupé par de jolis petits singles tournicotant autour des des arbres, et d'un sympathique terrain d'enduro privé où tout marche par 3 : les petites descentes et les raidars qui se passent tous sur le vélo (si l'on a le bon développement, et j'avais 2 fois le mauvais...).

On repart du ravito 1 par encore de grands chemins rapides, un petit passage sur le terrain de dirt (sans les bosses) avec avant et après, 2 bouts de singles un peu techniques. Puis vient mon bout préféré de cette rando : un chemin dans un ruisseau asséché, plein de caillasses qui secouent et où il faut garder un minimum de vitesse pour ne pas taper dans les trous. A part ça, pas grand chose jusqu'au 2ème ravito, si ce n'est un sympathique famille qui encourage tous les participants en "haut" d'un "col" local...

Ce n'est qu'après ce ravito N°2 qu'on attaque le marais. Et là, comme toujours, je bénis le ciel d'avoir 2 suspensions. Sur les grands chemins herbeux, pas de soucis, mais dès que le parcours se rétrécit entre 2 canaux, le tape-cul se met en route. Le temps de croiser sur un petit kilomètre de véritables nuées de randonneurs pédestres, et nous arrivons sur le lieu des "spéciales" de la N'Yolaie : les ponts semi-immergés et le passage en yole. Le pont de toile ayant rendu l'âme, nous aurons droit à 2 ponts en bois qui descendent plus ou moins dans l'eau suivant le poids de chaque participant. C'est pas difficile à passer et ça laisse toujours de bons souvenirs... tout comme le classique passage en yole. Mention spéciale aux bénévoles qui ont fait passer les 2 bons milliers de participants à la force de leurs bras tirant sur des cordes.

Ensuite, la fin du circuit se passe exclusivement dans le marais "tape-cul", c'est beau mais un petit peu fatiguant à la longue !

Le temps d'admirer notre amie la cigogne sur son nid et c'est terminé, retour à Bois de Cené et son ambiance électrique !

Encore un bon moment de passé sur nos vélos, si les singles pouvaient être franchement rallongés d'année en année, ce serait ... plus mieux bien !

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Christophe - dans Rando Report
commenter cet article

commentaires

julien des déjantés 26/07/2010 22:53



Pour une premiere nyolaises apres un premier raid d'aizenay à 8 jours d'intervale on peut dire que ca change du tout au tout de 1400m de dev sur 100km à 200m sur 48km. Mais l'ambainace est tout
aussi différente.


Et pour finir, je dirai que le principale c'est d'adaptée cà rando à son terrain, on habite pas tous dans le macif de mervent où au pied du mont des alouettes.


J'y retournerai pour le coté inhabituelle et festif de la chose.



Christophe 27/07/2010 11:25



Absolument !


Les 200m de dénivelé devaient tous venir des terrains d'enduro !


Attention Julien aux publicités déguisées : MACIF, c'est une mutuelle...



jeff 25/07/2010 18:55



Je rejoint  les idées de  mich  tres bonne rando   certains  passages peut etre trop roulant  mais surtout  un tarif quand  meme ...


 



Christophe 26/07/2010 10:35



Ok, merci.



mich 25/07/2010 16:28



20:30 départ pour le 45, un peu de chemins roulants et de jolis singles dans les bois, un terrain d'entrainement, du plus roulant des chemins creux, pas mal vu le relief de bois de cené seul
bénol après le dernier ravito, c'est vraiment trop roulant avec presque 10 km de route, dommage car le reste était sympa et le relief bien exploité. Et surtout gros point noir le prix 8,50 pour 2
ravitos et un plateau repas c'est surement la rando la plus chere, pourquoi ne pas laisser le choix entre sandwich avec prix normal et plateau repas avec prix plus élevé, d'autant plus que
certaine rando propose un plateau repas avec une inscription de 6.00   a méditer....