Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 avril 2011 7 03 /04 /avril /2011 11:39

randoreport.jpg

 

L'aventure entre Roger et Linda n'en est qu'à ses prémices... en attendant, notre bon Roger a bien roulé ce samedi après-midi à la rando des Scorpions...

 

de retour de la rando de Saint Philbert ...juste pour ceux qui ne savent pas quoi faire dimanche sans aucune hésitation direction saint philbert du pont charrault . J'en arrive rincé mort mais content ;une très très belle rando ;il y a de tout ,des singles des cotes des descentes puis des singles des cotes des descentes des sous bois d'enfer sympa !

Des ravitos approvisionés un accueil chaleureux bref,  tout ce qu'il faut pour passer un super moment !

On a du rouler 3h40 pour 55 bornes  impec !!!

par contre je me demande pourquoi ils m'ont demandé si je voulais me" taper"Linda a l'arrivée

Partager cet article

Repost 0
Published by Christophe - dans Rando Report
commenter cet article

commentaires

Pat' 08/04/2011 22:55



Lors de la rando, dans la discussion, Vincent le Rouge nous raconte qu'un industriel de l'Oie indique "Sauvez les Poulets, Mangez Des Canards"... En passant prêt des vergers fleuris, il m'a paru
logique de mangez des pommes pour sauvez les canards !



Christophe 09/04/2011 08:52



CA SE TIENT !



Linda 08/04/2011 22:06



Je prends enfin le temps pour vous répondre : merci pour votre participation et vos remarques que vous nous avez faites ici ou
directement à l’arrivée, on va en tenir compte pour améliorer la rando. l’année prochaine . Petite question à Pat’ : c’est quoi cette histoire de canards ?!


Linda (scorpions vtt)



jack 04/04/2011 20:34



salut les scorpions bien travaillés super parcour dans les bois et chemins single  ravito bien .pas de chance un
peu boueux mais cela donne du piment continuer à l année prochaine



Pat' 03/04/2011 16:17



Saint Philbert du
Pont Charrault 2011 : Pomme d’Or
pour les Scorpions !


A Saint Philbert du Champ de Poireaux (appellation d’origine
Mouchampaise), j’y allais il y a 15 ans pour cueillir des pommes ! Ce matin, pour la première fois, j’abandonnais la rando Spicéenne (3 fois en 3 ans !) pour essayer ce joli coin
près de Chantonnay.


Dès 8h, Vincent le Palmé, Vincent Le Rouge et moi nous inscrivions dans la cave d’accueil près du terrain
sportif de la commune. Je laisse mes publicités et une affiche pour la Puyfolaise (gentiment scotché par le barman) : c’est le 8 mai aux Herbiers...


La météo semblant clémente, je partais sans ma bâche pariant sur l’absence de pluie.


Dès le départ, le ton est donné : des monotraces, du gras (et de la boue L),
et quelques portions de bitume pour aller d’un terrain de jeu à l’autre.


Premier ravito : les classiques du bocage pour reprendre quelques forces. Sans trainer, il fallait repartir et faire le choix de notre distance : finalement, la
distance de 60 km nous est imposée par notre ami palmé.


Superbe partie technique : sur cette seconde partie, nous avons eu droit à une nouvelle trace en
sous-bois : pendant 2 km à zigzaguer entre les arbres sur une piste non boueuse. Super amusant… sauf mon vol plané après avoir touché un arbre de l’extrémité d’une poignée ! Je suis
certain que cette portion va devenir un incontournable de la rando (si la propriété privée est respectée !)


Second ravito : idem le premier, toujours un bon accueil et en plus à l’abri de la pluie sous une bâche.


Troisième partie : suite de la rando, avec un peu plus de dénivelé sur cette partie, toujours des monotraces, de la boue, des chemins et des liaisons goudronnées.
Certains moteurs donnent leurs premiers signes de fatigue…


Troisième ravito : c’est le premier, les pates de fruit en moins (rupture de stock)


Il reste ensuite 17 km pour « rentrer », toujours de beaux paysages, en particulier des vergers bio
en fleurs, de jolis demeures, les premières fleurs du printemps. Il ne manquait que le soleil.


Une déception sur les 5 à 10 derniers kilomètres : aucun intérêt en terme de VTT ou de
paysage (il pleuvait !) : du bitume et du bitume, une ancienne voie ferrée, et un champ de boue au pied de l’arrivée. Cela dit, c’est pour arranger ceux qui avaient du mal à finir
(beaucoup de monde…)


A l’arrivée, un bon lavage puissant et efficace (peu d’attente) et un bon sandwich jambon-beurre, de quoi
recharger nos batteries bien vidées. Et des pommes à croquer !


Mention spéciale pour la qualité du fléchage : presque toujours en 2 à 3 étapes : une
flèche pour prévenir, une flèche pour tourner, une flèche ou de la rubalise pour confirmer. C’est bien pratique quand les lunettes sont maculées de terre, de buée et/ou qu’il pleut. Bravo
également pour le tri intelligent des déchets sur les ravitos.


Conclusion : à l’année prochaine en espérant un terrain sec pour plus de
plaisir.


Mangez des
pommes (bio de préférence) et sauvez les canards !