Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 septembre 2011 4 15 /09 /septembre /2011 18:47

Oui je sais, c'était au mois de juin, mais bon : mieux vaut tard que jamais !

Et c'est en cliquant sur un Julien tout content que vous pourrez voir le reste.

 

DSC_0120

Partager cet article

Repost 0
Published by Christophe - dans Photos
commenter cet article

commentaires

julien des déjanté 18/09/2011 22:03



Salut tout le monde, ce week end j'ai fait une sortie bretonne: le roch de mont d'arrée, arrivé samedi soir sur le parking enfin dans champ avec maxime, après un trajet entre pluie et éclaircies
comme chez nous. Une nuit dans le fourgon réveillé par les averses abondantes, 7h30 on devrait décoller mais c'est le déluge je reste au chaud, pas plus de courage pour le gars au fond de sa
toile de tente. 8h ca se calme on rejoint le stade, prend nos plaque 8h50 départ. 2km de petite descente dans des chemins aménagés, coupe une route et c'est partie pour la permiere montée et il
fait déja plus froid. Presque 3km plus loin et enfin un passage qui demanderait un peu de technique mais tellement de monde que ça se transforme en pédestre au début puis on traivaille
l'équilibre à rouler derriere ceux qui ont encore pied à terre, pas de surprise on avait été prévenu. Le roulant s'enchaine, des chemins asser roulant relativement boueux et voila le premier
ravito à 15km. Cà repart on laisse le 30, reste tout de meme les parcours de 120 à 50, ce qui fait encore beaucoup de monde, des paysages très sympa de petites averses, une montée dans un chemin
creux avec de belles pierres, nous revoila à pieds a réver de la faire dans l'autre sens sans bouchon. 2eme ravito toujours aussi copieu andouiellette; graisse salée, crêpes, paté fruit sec... un
vrai buffet! Nous voila dans ce qui est approprement dit les monts d'arrée, une très longue montée dans un chemin de tracteur puis une descente sans grandes difficultées. C'est partie sur des
singles a travers une lande assez spéciale, le tracet se compose d'ornieres parallèles plus ou moins profondes et relativement boueuese, c'est long ca n'avence pas on atteint le point culminant
de la rando. Enfin il y a moins de monde ca redescant et le plaisir de relouler reprend le dessus, on est à mis parcour. Des petites montées quelques peu technique, le 3eme ravitos se montre.
Surprise de femme en costume du moyen age, nous servent avec le sourire c'est toujours plus sympa, un malheureux manquin est même passé à la guillotine sur la place du village. Ca repart par du
roulant, des chemin creux particulièrement boueux, retour aux abords du bourg, une patate sous bois assine pour ceux qui n'ont plus de jus, on croit arrivé et non une nouvelle cote dont le
pourcentage ferait peur, mon petit plateau ne passe plus tampis mes jambes sont encore là, voila le finish. Un gros lavage du vélo, retour au fourgon.


Conclusion : 52km sur la boue,950m de dénivelé, peu de technique, du physique due à la météo, une organisation impécable tout comme le fléchage.


Pas sur que je refasse au temps de km de voiture une autre fois pour ce type de tracé même si les paysages sont splandides.