Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
9 mai 2009 6 09 /05 /mai /2009 09:52
Un grand merci à Olivier de VTT Yon qui nous fournit trace et profil de cette édition 2009.
Balladez vous sur le profil, vous verrez où vous vous trouviez sur le parcours... c'est magique!

Repost 0
Published by Christophe - dans Rando Report
commenter cet article
8 mai 2009 5 08 /05 /mai /2009 20:46
Vous l'avez bien mérité !
Cliquez sur la photo, vous verrez les 250 autres... et les télécharger à loisir.


Un grand merci à Valentin qui m'a accompagné ce matin. J'espère que tu pourras rouler l'an prochain, enfin !
Repost 0
Published by Christophe - dans Photos
commenter cet article
8 mai 2009 5 08 /05 /mai /2009 17:14


C'est Robert (qui est venu de loin) qui a dégainé en premier !
C'est donc lui qui nous fait le "rando-report" N°200.  Merci.

L'annonce était alléchante. Ca été un vrai plaisir. Il a fallu d'abord se lever tôt pour aller rencontrer Christophe et son équipe scolaire (77km quand même). Il  était là pour nous accueillir avec café et brioche. Puis à 8h tintantes en route en prenant la boucle du 55km facile avec quelques passages sympas et un bon ravito. Il faut s'habituer aux multiples petites flèches. Puis on revient à l'austère château que l'on enroule. Et c'est déjà le fameux passage sous la route qui fait bouchonner. Après on arrive à la 1ère grande descente (je n'en ai osé que la moitié ), la photo et le 1er virolo d'enduro. Après ce sera, malgré un bon bout de bitume, beaucoup de passages techniques, parfois humides, parfois portés, dans des terrains de moto-cross ou d'enduro ou tout simplement dans des coteaux très fleuris. Bon, après tout ce vrai régal , la voie de chemin de fer est un peu monotone. Le ravito sous le crachin (les accueillantes mamans auraient bien mérité un petit abri) est le bienvenu et on a tous envie de rentrer car le kilométrage commence à peser lourd. La fin sera moins palpitante (je pensais voir le dolmen) mais j'avais largement mon compte. Arrivée à 54km, avec un petit (trop) sandwich et un kir. Mais il faut rentrer en bord de Loire (beaucoup plus lentement que le matin). Un grand merci à tous les organisateurs et bonjour aux petits écoliers et à leurs parents qui s'activent pour leur trouver  des moyens complémentaires.

Quand même, quelques remarques:

- balisage: 

très bien  = beaucoup de rubalise notamment après une bifurc et le long des routes enuyeuses

moins bien = aux bifurcs, trop de petites balises, mettre un seul panneau pour donner les directions et les circuits

- ravito:

bien = j'aime beaucoup  les pâtes de fruits, je ne prend pas de brioche ni de pomme (j'aime aussi le pain d'épices)

- la longue portion de route ennuyeuse:

 il faut bien joindre les coins intéressants et je suppose  que les chercheurs  ès VTT n'ont pas trouvé mieux (ou pas encore)


Les photos, c'est pour très bientôt.
Repost 0
Published by Christophe - dans Rando Report
commenter cet article
7 mai 2009 4 07 /05 /mai /2009 10:24



En ce second week-end de mai, je ne sais pas pourquoi, il n'y a aucune rando dimanche !
On est dans une période plus que propice pour rouler, et là, rien...nada....niente....nothing.
Par contre, 15 jours avant, 8 randos étaient au programme et la semaine prochaine 5.
Dommage.
Heureusement, vous pourrez rouler demain vendredi 8 mai et fêter la fin de 39/40 en pédalant sur votre 44/32/22.

2 randos sont au programme donc demain, et cela tombe bien, vous aurez besoin de tous vos plateaux pour faire l'une comme l'autre.

La première est à ... non, vous n'êtes pas au jus ?
Non, parce que, si vous n'êtes pas au courant, la seule excuse valable que je peux accepter et que vous ayez fait un petit séjour en quarantaine à l'hôpital suite à votre retour de Cancun (ça vous apprendra à faire des bisous sur la bouche des cochons !).
Bon, je m'égare et disais donc que la (presque) seule rando de ce vendredi aura lieu à Commequiers, charmante bourgade du nord ouest de la Vendée, proche de l'océan (madame et les enfants pourraient en profiter pendant que vous allez suer sur votre spad).
Vous savez déjà tout sur cette 4ème Commequiéroise, rando au départ pédestre, et où vous pouvez assouvir votre soif de sentiers à rouler (j'ai pas dit de papier) depuis l'an dernier : c'est donc la 2ème rando VTT à Commequiers. Venez nombreux, les petits n'enfants de l'école Saint Pierre vous en seront reconnaissant : les fonds récoltés serviront à entretenir les batiments, à acheter du matériel pédagogique et à financer des sorties qui ne pourraient avoir lieu sans cela.
Pour les mexicains, le programme de demain est en haut de page, le descriptif dans les articles juste en dessous de celui ci.

A part ça, pas grand chose...
Ah si, j'allais oublier, vous pourrez aussi vous rendre aux herbiers pour la Puyfolaise. Maintenant, une organisation qui peut se payer de pleines pages de com dans la presse régionale n'a pas vraiment besoin du petit vermisseau que je suis pour faire le plein.

Diamanche quand même, si vous voulez roulez dans un coin sympa, sur une rando bonne ambiance et avec BEAUCOUP de monde, allez à St Hilaire de Clisson pour la Rand'omelette. Parcours classique viticole et autour de la Sèvre.

Roulez cool, roulez hard mais..........

venez à Commequiers !

je serai au départ puis irai vous mitrailler sur les portions chaudes du circuit.

Repost 0
Published by Christophe - dans Allons rouler !
commenter cet article
5 mai 2009 2 05 /05 /mai /2009 15:45



Vendredi, au delà des 2 petits parcours VTC et des pédestres, vous pourrez rouler autour de Commequiers sur 2 circuits où vous aurez vraiment besoin d'un VTT. Je m'en vais donc vous présenter le "gros" de 55km, et au passage le 43km qui est le même sans la boucle introductive.

Au départ de Commequiers, le parcours fait une boucle sans dénivelé de 12 km au nord avec une alternance de chemins étroits et plus larges : c’est bien pour se chauffer sans se griller. Le « bout » de la boucle vous fera traverser 2 fois le Ligneron, la première après une douce descente sympathique et un petit peu rocheuse.

Vous pourrez (déjà !) vous ravitailler au km 8 à la ferme de la Touchette (mais pas coulette... non, c'est pas grave)

Cette boucle se terminera autour du château : à partir de là, le parcours est commun avec le 43km qui lui, débute.

Direction Apremont ! Après le château, vous traverserez de bout en bout le sympathique camping de la Vie, très certainement sous le regard amusé (ou pas) des vacanciers, puis  vous rejoindrez la partie privée du Moulin des Reliques droit à travers le bois dont le terrain ne rend pas bien… (pas de sentier). Les cuisses vont chauffer.

Ensuite, environ 3 km de chemins de remembrement pour se rendre à Dolbeau. Partie ludique et spéléo en traversant SOUS la route, repartant dans le ruisseau (au fond dur !) et remontant sur un sentier crée pour l’occasion.  Un bout de champ plus loin, remontée du coteau privé par un autre sentier crée de toutes parts (il va en fatiguer certains…) puis arrivée sur le terrain d’enduro privé des Moulières en longeant un champ qui lui, rend bien.

1er gros morceau : l’enduro des Moulières et sa descente inaugurale (créée elle aussi !) qui va en faire réfléchir quelques-uns uns : on y arrive par un petit dévers et zou ! On pose le cul sur le pneu arrière et vogue la galère…  Ensuite, alternance de single, de bosses, un peu de caillasse, 2 ou 3 grimpettes bien raides… un joli terrain d’enduro quoi ! On risque de s'y rencontrer, je serai dans le coin pour les images....

A sa sortie, environ 5km de « transition », très roulants pour arriver sur la zone d’Apremont.  Contrairement à l’an dernier, on attaque par le moto-cross avec 4 belles grimpettes et 3 descentes dont une toute nouvelle et très très … « dré dans l’pentu ».

Pour vous remettre de vos premières émotions, le 2nd ravito arrivera tout de suite après. Ensuite, du classique mais du très bon sur Apremont. Sortie de la zone (12 bons km) comme l’an dernier, au niveau de la grande Rochette.

C’est le début du retour, et cette fois ci, il se fera par la rive gauche de la Vie. 

5 bons km pour se redorer la cerise (dont une bonne moitié de chemins) et arrivée sur le second terrain privé d’enduro… moins extrême que le premier, juste du grand plaisir : virolos en forêt assurés, quelques bosses pour s’envoler...

A sa sortie, direction Commequiers par … la voie ferrée ! Vous n’allez pas prendre le train (elle est désaffectée), mais cela va secouer un peu et, de temps en temps, quelques singles vous dégourdirons les zigomatiques au passage. Vous aurez laissé au passage le dernier ravito.

Le village est maintenant en vue mais la rando n’est pas terminée… Un petit single de chasseurs dans un bout de forêt puis, la trace dans le bois de Pierre Folle (et son beau dolmen) viendront conclure ce grand tour de VTT.

 

Au global, il y en aura pour tout le monde. Un pneu de physique, un pneu de technique, un pneu de dénivelé, du roulant pour se reposer et je l’espère, beaucoup beaucoup de plaisir pour tous.

 

La route a été réduite au minimum par rapport à l’an dernier et au passage, on peut déjà remercier la bonne quinzaine de propriétaires qui vont nous permettre de rouler sur leurs terres et chemins.

 

Quant au Dr Phil, je ne sais pas comment il a fait, mais je pense qu’il va mieux dormir à partir du 9… Avec ses trop rares acolytes pour organiser, il a fait un boulot de fou !

Repost 0
Published by Christophe - dans Allons rouler !
commenter cet article
4 mai 2009 1 04 /05 /mai /2009 18:37
Le week-end prochain aura lieu une étape de coupe de monde de descente à La Bresse dans les Vosges. C'est une première pour la station et c'est un vosgien au nom un petit peu connu qui nous fait découvrir le tracé... Attention, ça va vite !

LaBresse DH TRACK from Razor Images on Vimeo.

 

Vous pourrez suivre la course en direct (comme toutes les étapes de coupe du monde) sur Freecaster.com.......................................................................................................................

Repost 0
Published by Christophe - dans Single track diary
commenter cet article
4 mai 2009 1 04 /05 /mai /2009 09:55

Une seule rando le dimanche = une rando qui fait le plein !
Oui mais alors, c'était bien ?

Grosse fête de la rando ce matin aux Lucs : 1137 participants(Pédestres.VTC.VTT) qu'elle m'a dit la dame au stand des repas. Pour connaître le nombre des Vtt il faut un délai, disons entre 300 et 400.
D'entrée ça attaque fort, tout le monde , du moins ceux avec qui j'étais, à pied, vers la chapelle du mémorial.. et après ..j'avais choisi le 30 pour question d'agenda et en garder pour le 8, après correction on nous dit c'est 35 , en fait au compteur 37.
Ils sont forts aux Lucs, il n'y a que des côtes!. La récup c'est de l'herbe, du labour, presque du marais  .Ca roule mal, dans les bosses ça colle aux pneux mais c'est superbe : de magnifiques sites ( celui au nord du parcours for exemple.) et on progresse.
Un "vert "crie qu'on a dû rater la birfurcation  du 35 et qu'on est sur le 45après vérif on n'est qu'à 28.
Superbe parcours (des petits ponts, des gués, encore de l'herbe, beaucoup, de prop privées merci), ravito ras+.
Au total pas besoin d'attendre le grand parcours pour se faire plaisir. Du bon, du beau et du bien fait. ( fallait être attentif quand même aux pancartes, ne sautaient pas toujours pas à l'oeil.)


Merci Loumi, au moins un de très content, sinon les autres ? 

PS : Loumi vient de signer le 199ème compte rendu de rando sur le site... ça commence à parler et j'en profite pour vous remercier tous autant que vous êtes à partager vos impressions et votre vécu pour faire de rando-vtt-vendée une mine d'informations pour les vttistes du 85. Pour fêter le 200ème, je vais faire une petite bannière qui agrémentera tous les CR à l'avenir, ça sera plus joli !

Alors, le N°200, c'est pour qui ?

Repost 0
Published by Christophe - dans Rando Report
commenter cet article
3 mai 2009 7 03 /05 /mai /2009 16:27
Ce matin, sortie photos avec Dr Phil pour vous donner un avant goût du 8 mai...
Gros boulot abattu en débroussaillage, création de chemins (dont une descente aux petits oignons), tout pour vous éviter de rouler sur le bitume... Il faudra des cuisses pour le 55, qu'on se le dise !

Le château pour commencer :








La fin de la boucle privée du moulin des reliques :





Dolbeau, la buse, le ruisseau et la rivière...

L'entrée :





La sortie :






Celle là, c'est pour le site, le circuit ne passera pas au milieu de la Vie !


Le terrain privé des Moulières :









Et celui d'en face... un peu secret ...





Le secteur d'Apremont lui, n'a pas bougé depuis l'an dernier, retrouvez les photos .... linkici !
et en images qui bougent linklà !

Vous aurez quelques images qui bougent de ce matin (dont la descente infernale) cette semaine...

Repost 0
Published by Christophe - dans Allons rouler !
commenter cet article
2 mai 2009 6 02 /05 /mai /2009 09:55
Désorienté le Fred ?
Peut être...

Tous azimuts.

Pour moi direction le sud des Mauges, pour la rando du 1er mai à Roussay, avec qui ? Avec Bébert bien sûr.
Comment vous dire ? Cette sortie est certainement la meilleure que j'ai roulée depuis longtemps. Départ sans regarder la topo et après l'inscription de 4 €, pour le plus grand circuit de 53 bornes (annoncées).
Un départ très très costaud entre prairies privées et petits sentiers toujours montants sur les 5 premiers kilomètres. Un peu désorienté, pour pas dire déboussolé par ce début de parcours. Au premier carrefour des séparations, revoir notre choix de distance s'impose, 47 ou 53 ? Nous n'étions pas les seuls dans ce cas-là. Le chemin du 47 montait encore mais pas le 53. Dans la plus grande logique nous empruntons celle de 53, sans regret car de magnifiques sentiers et les bords de Moine nous ravirent jusqu'au premier ravito, où pour nous le 16 km/h de moyenne en dit long sur le dénivelé. Ce dernier fait honneur et à la fois peur aux randonneurs de haut bocage vendéen que nous sommes. Après avoir craché nos poumons et ravitaillé nos estomacs, nous mettons cap encore plus au sud pour emprunter des chemins plus roulants très bien venus qui permettront d'augmenter la moyenne et d'aller taquiner les bords de Sèvre. Rassurez-vous je ne vais par refaire le compte-rendu de St Laurent/Sèvre, mais quand même cette rivière... Je retrouve donc des sentiers déjà roulés par le Commençal Essence 2003, très beau, pas cher mais toujours pas vendu, et aussi cette sensation d'être presque chez moi !
Allez quittons-là par la côte surnommée la Goldorak. En suivra des portions roulantes mais le plus souvent sur sentiers jusqu'au deuxième ravito. La dernière partie est loin d'être décevante et nous en fera encore découvrir, pour donner la force de finir. 53 km au compteur et puis 54, 55, 56, 57 et 58 enfin ça y est on est arrivé avec un bon 20 de moyenne. Heureux d'être arrivés et surtout heureux d'être venus ici aujourd'hui. Mais comment se fait-il que l'on ne soit jamais venus avant ? Lavage vélo parfait, un apéro pour faire patienter le plateau repas parfait. Il y avait même une douche après avoir allumé le GPS (bien sûr Christophe).
Pour mettre les points cardinaux sur les i, cette rando était tout bonnement géniale ! Elle m'a mis complètement à l'Ouest au plus fort des 270° possibles. Merci aux organisateurs et à l'année prochaine.
Bravo à Bébert qui gagne le plus gros lot de la bourriche, un très beau barbuc qui va griller de très belles saucisses, tous chez Bébert !
Crampons
coup de coeur : 10
coup d'oeil : 8.5 (le 0.5 pour la vue sur la fontaine d'apéro)
cerveau : JLD
mollets : 8
organisation : 9
flêchage : 7
Repost 0
Published by Christophe - dans Rando Report
commenter cet article
1 mai 2009 5 01 /05 /mai /2009 18:52




Je suis parvenu à mes fins. Après avoir tanné Bats 3 fois par jour pendant 2 semaines, il nous raconte son trip dans le sud, près de Carcassonne avec ses potes Ride Air et quelques autres...
Beau récit, belle photos : salivez bien !



"Suite à la demande incessante de notre bloggeur, voilà une petit CR d'une sortie organisée le 23 avril 2009 avec quelques Ride Air dans le coin de Carcassonne.
À l'initiative des Garcia brother's et du Boulet du forum des Ride Air, il a été décidé d'organiser une petite virée orientée enduro en partant du Pic de Nore : point culminant de la Montagne Noire, avec une altitude de 1 211 mètres. Le coin est connu des vttistes globe-trotter pour le Raid Cap Nore organisé par l'ATAC VTT (http://atacvtt.free.fr/page.htm
 
).

Après une soirée digne des Ride Air, l'ensemble de la troupe (13 riders et rideuses fous dont Jérôme du magasin Fun Passion Cycles ex-top ten mondial en DH) se retrouve en haut du Pic De Nore. Le vent y souffle fort, la température est basse malgré un ciel dégagé, tellement dégagé que nous voyons les sommets enneigés des Pyrénées :-)

Après la séance habillage en basse température, la troupe s'élance enfin à l'assaut de la première descente de la journée, pour cela, nous traversons une large prairie herbeuse entrecoupée de rus apparus suite aux fortes pluies des jours précédents.
Par chance, seule cette partie sera humide, le reste du parcours sera sec, poussiéreux ;). nous rentrons ensemble en sous-bois sur un joli single vallonné et parsemé de lit de feuilles mortes. Le single est ludique bien qu'en devers et jonglant avec un petit ruisseau.

Nous arrivons à un petit pont qui est le point de départ de la première cote de la journée : rien de bien méchant, il s'agit d'un large chemin qui monte régulièrement sur quelques km. Après une pause mécanique (un rayon mavic sortie du moyeu), nous nous engageons dans un single tournicotant entre les arbres. Nous nous arrêtons rapidement pour admirer la vue sur un aplomb rocheux 

Après ce intermède bucolique, nous entamons la deuxième descente de la journée. Celle-ci, selon nos guides locaux, est plus technique que la première. Il s'agit d'une descente où il faut slalomer entre des gros blocs de granit couvert de mousse. Pas vraiment de trace mais plutôt une multitude de possibilités en fonction de l'envie du rider et de sa dextérité à maitriser son spad. C'est amusant surtout que l'endroit est magnifique. Il ne manque plus qu'une fée, un lutin.... pour se croire dans un conte celte.
Après la traversé d'un petit ruisseau, nous rencontrons l'un des traceur d'ATAC VTT qui venait de nettoyer/créer une nouvelle trace plus loin. Après cette rencontre avec l'un des principaux activistes locaux, nous enchainons  sur une nouvelle montée. Celle-ci sera corsée, longue. Vivement le sommet.
Et quel sommet ! La vue y est une fois de plus unique: d'un coté les sommets pyrénéens nous font un clin d'œil et de l'autre nous voyons l'ensemble de la vallée vers laquelle nous allons nous diriger.
Jérôme doit malheureusement nous quitter pour aller bosser, il nous reste donc deux guides pour finir cette excursion dans le pays cathare. Ils nous mettent en garde, les choses sérieuses commencent, fini la rigolade dans les descentes ;)

J'avoue qu'ils ont raison, la descente est pentue. Il s'agit d'une succession de murs à descendre le cul en arrière. Le pourcentage négatif est impressionnant (bien que cela ne se voit pas sur les photos). Il y a pas mal de refus d'obstacle ou /et de chute mais sans gravité car la descente n'est pas caillouteuse mais en humus constitué d'aiguille de pins. Cela glisse d'un rien.. Je m'amuse bien ;) . la pente devient un peu plus douce en abordant un passage où il faut aller chercher des appuis bien haut pour replonger en face et faire de même. Le single redevient caillouteux avec quelques petites marches à sauter dans l'élan. Nous nous amusons tellement bien que nous les repassons deux fois ;).
Le single se finit par un petit mach 3 qui descend sur le bord d'un large chemin. Large chemin que nous empruntons sur trois mètres pour replonger dans le négatif. Mais ici, fin l'humus. Il s'agit d'une descente sur dalles rocheuses, marches, cailloux instables, nous prenons tous de la vitesse. Les marches se succèdent à une bonne vitesse. Nous sommes tous heureux d'avoir des protections car une chute ici ferait très mal. nous nous arrêtons tous au milieu de la descente pour évaluer la faisabilité d'un saut via un appel naturel ... 1m20 de haut, réception presque à plat.. ce n'est pas idéal surtout qu'il faut enchainer quatre mètres plus loin avec une succession de virage serrés et avec un nouveau mach 3 (toujours pas évident à
prendre en photo pour se rendre compte du vide)
Seul Satanas tentera le saut avec succès (enfin presque LOL).

Nous arrivons au milieu de notre périple, il est temps de gagner Citou par la route pour manger au pied d'une petite rivière.

Une fois rassasié, nous prenons la direction des sommets. C'est dur, très long, il fait chaud. Les organismes ne sont pas à 100%, le temps que nous digérions notre déjeuner. Heureusement que les paysages sont sublimes.
Une fois en sommet, nous empruntons l'une des spéciales du prochain endur'Aude. Cela sent bon le souffre !!

Les Garcia boy's allument comme des fous dans cette descente, cela va vite, le single est parsemé d'appels (facultatifs) naturels pour faire des sauts. Cette descente se fait en deux temps car un petite montée la coupe en deux. La deuxième partie est encore plus caillouteuse, nous traversons un pierrier pour y accéder. Cette partie est moins rapide car elle tournicote dans le buis et comporte quelques zones de pédalages pour monter quelques petits coup de cul. Pour envoyer, il faut être au top physiquement :( 
En bas de la descente, le groupe se divise en deux : les fatigués à droite (ils rentreront chercher les voiture), à gauche les autres qui sont encore valides pour une grosse ascension et demie et autant de descentes ;)

La montée se fera sur route, 5/6 km à gravir à un bon rythme pour atteindre l'une des plus belles descentes de la journée. Pas de photos de celle-ci vu que le groupe est réduit à 5 RA qui veulent en découdre. Nous filons donc sur une descente ultra rapide (heureusement que je n'avais pas de compteur, je pense que j'aurai eu peur) mais très physique car constituée uniquement de petites marches, de dalles rocheuses en vaguelettes, de cailloux fuyant. Cela secoue du début jusqu'à la fin...Les avant bras chauffent, le souffle devient plus saccadé tant l'effort est intense mais jouissif. ...Cette fin est loin car la descente est longue... nous arrivons à un petit cours d'eau qui marque la fin de cette descente et le début de
la prochaine petite ascension.... Nous avons tous un grand sourire de nigaud tant nous sommes heureux de cette descente.

La fin est beaucoup plus soft, une petite cote et une petite descente ludique sur de la terre ocre nous ramène vers la civilisation et à nos compagnons partis chercher les voitures."


Merci Bats, je languis le récit de la Transvé 09...








 


Repost 0