Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
12 mars 2013 2 12 /03 /mars /2013 10:58

RR3

 

Eric s'en est allé chez nos voisins de  Clisson dimanche, et il a la gentillesse de nous conter sa matinée:

 

Le moins que l'on puisse dire c'est que je ne regrette pas le déplacement : ça change de Saint Georges de Pointindoux !

En fait le circuit ressemble beaucoup à celui de Gétigné (décembre 2012) mais dans l'autre sens, et là, c'était nettement plus gras.

Départ ( assez tranquille) en  direction de Gorges , et à partir du km 5 (grosso merdo) les choses  sérieuses ont commencées : montées, descentes, virolos dans les bois avec en plus de la gadoue qui a rendu le progression très lente. Je n'ai pas regardé le chrono, mais j'ai du mettre pas loin de 2h pour arriver au premier ravito ! 

Ensuite suivi de la Moine avec  grimpettes et descentes sur l'ancien site d'uranium de l'Ecarpière. 

Bouchon après le deuxième ravito dans des parties privées.

Pour terminer, petite zone technique bien sympathique près du vieux pont de Clisson.

En plus de cela , une météo clémente ( pas de pluie , pas de froid)

Bref, j'ai passé une super matinée.

Parti à 8h05, arrivé à 11h50 pour la boucle de 40km (37km au compteur)

Repost 0
Published by Christophe - dans Rando Report
commenter cet article
10 mars 2013 7 10 /03 /mars /2013 12:29

RR4

Bon alors, ces 5 spéciales, elles étaient vraiment spéciales ?

C'est le grand retour de Fréd de la Gaub, qui a pitié de vous pauvres pêcheurs et que je remercie :

 Ce serait dommage de ne pas dire un p’ti mot ici sur cette rando, alors qu’un organisateur nommé Freddy a fait l’effort de te contacter Christophe…

je réitère donc mon report après l’avoir laissé chez mes amis lapins…

Allez direction la Pétrovicienne à St Pierre du chemin pour un parcours vallonné de 36 Kms.

Une rando sympathique rendue très physique par beaucoup de chemins très boueux.

J’ai fais les 3 spéciales du parcours; la 1ère était très bien, la seconde sans intérêt et la troisième excellente, carrément dépaysante.

Un fléchage parfait tout au long du circuit ! Quelques p’tits chemins creux plutôt jolis, souvent agrémentés de p’tites pierres traîtresses . J’ai perçu un gros travail de débroussaillage, de recherche de zones privées pour faire les jonctions, et donc pour éviter la route au maximum. Sans parler de la boue pour laquelle bien sûr les organisateurs ne pouvaient rien faire, je pense qu’à certains endroits quelques portions non humides auraient mérité un nettoyage plus sérieux, par exemple un ratissage qui aurait pu rendre certains passages encore plus agréables à rouler.

Les 2 ravitaillements étaient bien garnis (sauf en choix (pour 6€ je trouve ça moyen) avec tout de même un supplément de vin chaud au 1er ravito .

 J’aurais aimé découvrir le 52 Kms avec ses 2 spéciales supplémentaires, mais vu les conditions du terrain et surtout du p’ti lapin, je m’suis abstenu.

 A l’arrivée un sandwich-saucisse et une bière, nickel !

Une rando à faire.

Et je profite du compte rendu de Fréd pour vous rappeler que la rando de la Garenne, organisée par Monsieur et ses petits lapins aura lieu le 14 avril à la Gaubretière.

Repost 0
Published by Christophe - dans Rando Report
commenter cet article
4 mars 2013 1 04 /03 /mars /2013 10:10

RR1

Allez, c'est le moment de se la raconter... et c'est Titi qui le fait :

Et bien tu vois Christophe, tu aurais du faire le déplacement à Saint-Aubin : certes tu n'aurais pas non plus pu sauver ton orteil (bon sang quel vent glacial !) mais au moins tu aurais fait du vrai VTT dans un coin, il est vrai, privilégié pour notre sport.

Nous étions quatre de Grand Lieu à avoir fait le déplacement et franchement aucun ne l'a regretté.

Beau circuit avec de belles parties techniques, de beaux singles et tout et tout... même s'il y avait un peu de bitume et de roulant (la boucle du 50), mais ça permettait de se remettre des montées infernales qui agrémentaient le parcours. J'ignore le dénivelé mais je pense qu'on ne doit pas être loin des 1000 mètres (à confirmer).Bref du bonheur et une bonne matinée.

Avec en prime omelette et boisson à base de raisin à l'arrivée.

J'ai failli oublier le vin chaud sur chaque ravito ! si, si...

Franchement une rando à garder au chaud dans nos agendas.

 

Non Titi, je ne regrette rien, trop loin d'avoir tant de dénivelé dans les gambettes au mois de mars !

Repost 0
Published by Christophe - dans Rando Report
commenter cet article
3 mars 2013 7 03 /03 /mars /2013 14:08

RR2

 

Oui mesdames et messieurs, je pourrai dire à l'avenir : Saint Georges de Pointindoux 2013 : j'y étais !

Dit comme ça, vous êtes en droit de vous demander si je n'ai pas une fois de plus fondu un petit fusible et vous n'avez pas vraiment tort. Mais cela, c'est juste parce que vous interprétez de façon erronée mon propos.

Vous pouvez retourner le problème dans tous les sens, il n'y a aucun sous entendu dans ma phrase. J'étais à St Georges ce matin et puis c'est tout.

Je suis parti sur le 43km, ai raté une pancarte, rattrapé le 47km donc, sans compteur et à la louche, je coupe la poire en deux en finissant avec 45 bornes et 3 heures avec ravitos et crevaison.

Sur ces 45 km, 5/10èmes étaient destinés à se chauffer pour aborder la quasi seule et unique zone de VTT de la rando, (qui représente elle 1/10ème) et les 4 derniers 10èmes nous ont servi à nous remettre de nos efforts sur cette zone fort sympathique. Même que y avait une spéciale, une vraie, avec une énorme marchasse que Numéric s'est enquillé les doigts dans le nez et.... 

J'avais oublié de vous parler des têtes connues et saluées au départ et pendant la rando ?

Et bien, quelle ne fut pas ma surprise de voir Numéric, honorer les chemins vendéens une semaine après la Garoutade ! Tout comme le Mudjet Team des Olonnes qui venaient en voisins, ainsi que les Déjantés de Grand'Landes venus en nombre et qui m'ont informés qu'ils ont commencé la préparation de leur golden rando, et qu'ils ont déjà ouvert 2 single tracks de plus que l'an dernier. On finit avec John, avec son nouveau vélo de légende, qu'il inaugurait ce matin:

2013-03-03 10.13.26

Je crois vous avoir tout dit, ça caillait sec, quand les pieds finissaient de sécher, un bourbier se pointait à l'horizon et m'obligeait à mettre pied à bouillasse (pas terre), je n'ai pas senti mon gros doigt de pied droit de toute la rando. Quand le sang est revenu, il était trop tard, on a coupé sur place, Numéric avait une lame crantée bien aiguisée sur son multi outil. Il n'a pas aimé les taches sur son Camel, mais avec la boue, ça faisait joli.

Je ne vous parlerai pas du sandwich car je tiens à rester positif, à moins que ce soit mon orteil en moins qui m'ait empêché de l'apprécier à sa juste valeur. 

Toutes ces conneries pour vous dire qu'il n'y avait pas grand chose à dire sur cette fraiche matinée !

Maintenant, si les Grisons nous trouvent 2 ou 3 zones comme l'unique de la rando, ils pourront vraiment mettre ces 3 lettres sur les panneaux qui ont fort efficacement balisés notre parcours

2013-03-03 10.11.32

Repost 0
Published by Christophe - dans Rando Report
commenter cet article
24 février 2013 7 24 /02 /février /2013 11:55

RR2

 

Alors, vous vous êtes bien amusé en ce glacial matin ?

Et les mogettes, elles étaient chaudes ?

 

C'est Nico qui nous la raconte :

 

 

De retour de la Rando de la mogette .

Il faisait frais ce matin, au bord du 0°  avec quelques flocons donc parfait pour la saison .

Réception comme à l'habitude , inscription , café, brioche et c'est parti pour la grande boucle . On sillone les lotissements pour ressortir du village route de la Brossette et direction la Vrignaie , on rentre dans un petit bois , puis un second pour se faire des petits singles ludiques d'échauffement. Puis c'est reparti sur la route direction la Rabatelière , puis Chavagnes .

Ce circuit se composait de pas mal de routes et chemins ponctués par des singles dans des petits bois bien exploités , je ne pourrai les citer n étant pas du quartier . Trés peu de boue , mais lorsqu il y en a , elle colle .... quelques points dfficiles dans certaines traversées de bois où la terre est devenus durs et trés glissante , difficile de garder le controle sans grip, mais de bons moments quand meme ( des peurs aussi pour certains) .

Retour au point de départ par l'arrière de la salle de sport et une jolie descente qui en a refroidit plus d un quand on voyait le bouchon pour la descendre .

Deux ravitaillement bien garnis sur la grande boucle , fléchage ok mais peut etre pas assez "intuitif" ( panneaux parfois visibles au dernier moment quand ils ne sont pas déja passés ) . Sandwich ou jambon mogette , fromage et compote !

 

En résumé , j'ai bien aimé les nombreuses traversées de bois et de terrain ou l'on faisait du bon vtt où un gros  travail de débrouissaillage et de tracé du circuit avait été fait, mais j ai été déçu d'avoir fait autant de route, même si l'ensemble fut homogène. C'est ce qui me reste malheureusement en bouche au final avec peut être la moitié du circuit sur bitume ou chemin, ou du moins une trop grande proportion à mes yeux .

Bravo tout de même à l'organisation !

 

Repost 0
Published by Christophe - dans Rando Report
commenter cet article
17 février 2013 7 17 /02 /février /2013 15:33

RR4

 

Finalement, c'est Pat qui a dégainé en premier pour nous raconter sa rando des collines :

Pouzauges 2013 : Récit d’une rando vtt ordinaire ou presque…

Après quelques semaines sans rouler, la météo annonçait une vraie sécheresse pour ce week-end de mi-février. L’enthousiasme était au rendez-vous pour se lever tôt et aller braver le froid et le vent sur les hauteurs vendéennes : la rando des Collines 2013, c’est du soleil enfin !

En partant des Herbiers avant l’aube, on devinait le ciel bleu à venir, mais aussi qu’à Pouzauges, pays de brouillard, il faudrait attendre quelques heures de plus.

L’accueil à Pouzauges était parfait : facile de se garer, inscription rapide et café-brioche pour les amateurs.

Les parcours allaient de 24 km à 49km avec une remarque inquiétante : l’état de certains chemins obligeait l’organisation à mettre un peu plus de route que d’habitude…

Ce parcours 2013 partait en direction de St Mesmin pour revenir rapidement vers Pouzauges et son bois de la folie, puis direction Le Boupère et même la forêt de St Prouen

Nous partions à 4 assez  rapidement car il convenait de se réchauffer au plus tôt. Cette première partie était sympathique avec beaucoup de sentiers et du dénivelé pour finir de se réchauffer. A certains endroits, le sol était un peu gras mais pas trop : malgré la sécheresse, il n’y avait pas de poussière.

Arrive un vrai moment de plaisir : le tracé dans le bois de la folie, le seul problème c’est que ce n’était pas assez !

Pas mal du monde au 1er ravito, bien achalandé. Nous pouvions repartir sur un bon rythme, malgré quelques chicanes mobiles dans les descentes. Nous n’étions plus que 3. Du fait des portions très roulantes, c’est roue dans roue que nous roulions pour atténuer les effets de ce vent froid et désagréable.

Puis est arrivé le second ravito au centre du Boupère : nous reprenions rapidement quelques forces, puis je décidai de suivre mes compagnons sur le grand parcours malgré une fatigue prévisible du fait de mon manque d’entrainement et du rythme que l’on avait.

C’est dans la forêt de St Prouen qu’il a fallu forcer, un long sentier boueux à la limite de la marche à pied nécessita de redoubler d’effort pour se trouver un peu plus loin en plein vent contraire.

Ce qui devait arriver arriva : j’étais fatigué. Je me forçais à rouler coller à la roue du précédent, je retrouvais un peu d’énergie pour passer quelques montées bien raides : plus ça monte, plus j’aime… mais pas trop longtemps !

Je laissais donc filer mes compagnons, avalait une barre de céréales et repartais à un rythme de tortue : l’essentiel était désormais de rouler doucement de profiter du paysage et du beau temps.

Après le dernier ravito, je constatais que ma pédale droite était sur le point de rendre l’âme : je m’imaginais donc à pédaler sur une jambe : cela m’est déjà arrivé sur une Rando, et je vous assure c’est l’horreur ! Arrivé dans Pouzauges, j’évitais le parcours BMX puis je filais direct à l’arrivée.

Lavage avec un peu d’attente, puis un bon sandwich.

Messieurs les organisateurs, un truc que j’ai trouvé pas terrible : c’est quoi ce speaker qui nous casse les oreilles chez vous tous les ans ? Faire chanter les VTTistes : vous vouliez qu’ils pleuvent ?

Au final, randonnée vendéenne sympathique et agréable pour reprendre le VTT

 

Merci Pat, toujours aussi qualitatifs tes compte-rendus.

Guyton, va falloir cravacher !

Repost 0
Published by Christophe - dans Rando Report
commenter cet article
10 février 2013 7 10 /02 /février /2013 12:17

RR4

Eric a eu le courage de se lever et d'aller barbouiller sur les chemins de la Rondoyenne et il nous raconte... grace lui en soit rendue !

De retour de la Randoyenne en barque... euuh en VTT.

Comme on pouvait s'en douter,  c'était vraiment détrempé.

Bon parcours malgré la région qui ne s'y prête guère. Ca a commencé par la forêt de Sainte Florence, bien exploitée avec des virolos et un gros travail de tracé.

Ensuite un peu de chemin de remembrement ( fallait bien ça pour récupérer ) , puis passage dans un sous bois en dévers (partie privée que je découvre ; je connais pourtant tous les chemins du secteur), et malheureusement pratiquement impraticable à cause des conditions météo.

Quelques prairies (parfois sur le petit plateau because la boue), des grimpettes.

Un tracé tout a fait honorable pour des organisateurs n'étant pas spécialistes du VTT.
Et encore je n'ai probablement  pas fait les parties les plus intéressantes ( sur la boucle du 45 km avec des parties modifiées au dernier moment car trop d'eau) , j'ai bifurqué sur le 35km.

Etant complètement rincé ( au sens propre comme au sens figuré) , j'ai zappé une partie qui devait être sympa autour de Marclouzeau.

Parti à 8h arrivé à 11h avec 31 km. Bien suffisant pour une reprise.

Rando à refaire avec de meilleures conditions météo

 

Merci Eric !

Repost 0
Published by Christophe - dans Rando Report
commenter cet article
27 janvier 2013 7 27 /01 /janvier /2013 11:27

RR1

 

Allez, c'est l'heure de se lancer pour le premier compte-rendu de l'année !

C'est Toto qui inaugure le bal et le moins que l'on puisse dire, c'est qu'il n'a pas regretté son déplacement humide :

Du lourd ce matin pour la premiere rando de l'année ! 

On décolle à 6h30 de Rocheserviere, il pleut des cordes et ça ne va jamais arrêter de la matinée.

Pas grand monde au depart, un ptit café et hop en selle !

Dés le début on sent la bonne matinée qui se profile.

On enchaine les singles dans les bois avec de bons petits cailloux comme on les aime ....

Un peu de bitume par ci par là mais jamais plat ! 

On arrive dans la carriere de Cheffois, c est le top, on fera même un peu de rab en tournicotant dans des singles hors rando qui sont extras .

Et cela continue comme ça toute la matinée, 40 km en single speed, ça fait la caisse pour préparer la Garoutade malgré un terrain détrempé et plein de gadoue tout du long, mais qui, heureusement, ne colle pas aux pneus .

12h20, il est temps d arriver à la salle car nos estomacs crient au scandale, le sandwich lardon est extra, la douche est chaude et on repart pour 1 h de route .

 

Vivement l'année prochaine !

 

Merci Toto, si elles sont toutes comme cela en 2013, ça promet... 

Repost 0
Published by Christophe - dans Rando Report
commenter cet article
2 décembre 2012 7 02 /12 /décembre /2012 11:33

WE 2012 3

Alors , qui a eu le courage d'affronter la fraicheur du matin pour rouler sur les derniers sentiers fléchés de l'année ?

C'est Titi qui a fait un grand voyage depuis St Philbert de Grand Lieu qui nous raconte :

 

Nous y étions ce matin (avec Caro), dans le froid et la petite brume du matin pour nous élancer sur le 48 (qui au final fera 46, mais ce n'est pas trop grave). 

Bon, autant le dire tout de suite, ça n'a pas été l'enthousiasme et je ne pense pas que nous referons le déplacement, même si à cette époque il n'y a plus grand chose à se mettre sous les crampons. J'avais pourtant jeté un oeil au(x) commentaire(s) de l'an dernier et franchement soit ce n'était pas la même rando, soit on n'a pas les mêmes références !

Le tracé était ininterressant avec, en étant sympa, peut-être une dizaine de km de VTT (cool) ; les 36 autres km : du bitume et du chemin de remembrement. Aucun bois privé, pas de single en forêt, rien d'amusant ni de technique. 46 km en 3 heures et on n'est pas des bêtes.

Bon inutile d'en rajouter et d'accabler les organisateurs : y a surement de bonnes raisons à tout ça et c'est vrai qu'organiser une rando c'est difficile et c'est un sacré boulot qui occupe pas mal de week-end : de plus ce type de rando VTC plus que VTT a, indéniablement, un public, et certains ont du revenir enchantés de leur matinée. Maintenant il faut le savoir et le dire : c'est juste une question d'honneteté vis à vis de ceux qui se tapent une heure de voiture pour s'éclater !

Enfin, et j'en terminerai là : demander 6 euros pour un tel parcours et UN unique ravitaillement sur 46 bornes, franchement c'est limite ! (pas de tarif licencié)

 6 euros, c'est la somme maxi qu'osent à peine demander les meilleurs randos du 85 et du 44 réunis !

 

Et pour finir, si j'ai bien compris, pour ce tarif, vous n'aviez même pas droit à une boisson avec le sandwich à l'arrivée. Et ça, c'est juste navrant.

 

Repost 0
Published by Christophe - dans Rando Report
commenter cet article
11 novembre 2012 7 11 /11 /novembre /2012 14:01

RR4

 

Ok, je sais, c'est pas bien, limite lâche, mais je n'étais pas parmi vous ce matin à la Réorthe...

Mais vous alors ? 

Cette édition 2012 de MaRéorthon... ça a donné quoi ?

Bats, une fois de plus de retour par chez nous a beaucoup aimé certains passages, d'autres moins...

 Cela faisait plusieurs années que je n'avais pas reposé mes crampons sur les  chemins de MaReorthon (4/5 ans minimum).

 

Samedi soir, en regardant le site officiel (une référence dont certains devraient s'inspirer), je me convains d'y retourner. Après avoir potassé les différents profils, type de terrain (route/chemin agricoles, hors sentiers, monotrace ...), je sais à l'avance que le parcours de 72 km ne sera pas des plus amusants.

15% de route + 27% de chemins agricoles + 26% hors sentiers , cela ne me laissera que 32% ou je pourrai m'amuser.

Vu ainsi, c'était beaucoup moins tendant! Au moins, je suis prévenu, il n'y aura pas tromperie sur la marchandise.

Départ en même temps que Dididose, Pierre ...etc je roule un peu avec eux puis je pars seul pour la grande boucle + toutes les spéciales.

Je passe volontiers sur le détail du parcours, qui alterne des parties interessantes (la plupart des  spéciales, des jolis singles), et de longues parties à oublier (les champs, les routes, chemins agricoles) pour évoquer la fin du grand parcours à partir de l'Angle Guignard.

Cette dernière partie était la meilleure de la rando. Les spéciales s'enchainaient, beaucoup moins de roulant que sur le reste de la rando (du portage, des singles ludiques ... )

Au final, une matinée bien éprouvante pour le matos avec quelques moments sublimes sur la fin du parcours.

Petite conclusion :  je reviens une fois de plus sur une idée que j'ai longuement débattue ici ou ailleurs : faut arrêter de proposer des longues distances en Vendée.

Au délà de 45 km, le pourcentage de parties ininteressantes explose. Il est préférable de faire peu mais bien.

A ceux qui veulent absolument faire des longues distances, je dirai ceci :

  - faut choisir dans ce cas là certaines épreuves hors départements (TV, Granit, Garoutade, TB ...etc)

  - faites deux fois le parcours des rando du coin, vous aurez votre quotas de km

 - faites seulement 45 km et appuyez plus fort sur les pédales, cela reviendra au même.

 

Roger lui est nettement plus enthousiaste (surtout pour l'aspect social ;-) )

Rassure toi Christophe c'est vrai que t'es moyen pour pas dire aut'chose de ne pas etre venu à la Reorthe ce matin. Juste pour te dire que c'etait comment dire ...trop top ! à tel point que j'ai juste fini de nettoyer le velo, les fringues, les godasses, le casque, le bonhomme  et que je prends le temps d'essayer de faire un commentaire sur la Rhéorte . Nous sommes partis de bonne humeur ce matin plein d'entrain et d'enthousiasme à 8 h pétantes, rapidement fait l'inscription ,soulagé de 6 roros ,et en route pour le 52kms (autant être optimiste).

Naturellement au depart, tu prends toutes les speciales (le plus intéressant) puis au fil des kms tu revois tes prétentions a la baisse ,le terrain est gras ,tu manques d'entrainement ,ça monte ,ça descend ,il y a même la montée "impossible" !

Bien entendu, les ravitos sont dignes de la supérette du coin sinon mieux !

Au fil des kms tu rencontres des gens qui "jurent" parce que ça passe pas ,ceux qui en chient mais qui pédalent, ceux qu'en ont marre qui reviendront plus, puis toi qui pédales qu'en chies qui reviendra plus mais qui continue quand meme! Tu rencontres avec plaisir des têtes connues d'autres moins, d'autres pas du tout ! Y a même des mecs sympas que tu connais pas qui t'encouragent ne serait-ce qu'avec un "lache-pas"...ça fait du bien quand t'es bien rinçé une simple parole d'encouragement !

Sinon que dire au niveau du fléchage  sinon qu'il est clair précis efficace. Que les kms annoncés font bien les "bons" kms...du grand art !!! Que l'accueuil au départ  et  l'arrivée est parfait ! Seul bemol le lavage vélo sans doute le parent pauvre !mais quelle matinée !!!!!!

 

Et Antouaine, qui est venu pour la première fois, n'est pas follement enthousiaste :

Aujourd´hui ce fut ma premiere Reorthe.

C'est clair l' organisation est au top. Acceuil, fléchage, ravito, informations sur les circuits le top du top.

Par contre le circuit en lui-même, euh, comment dire. il y a d'autres randos qui font mieux.

Les spéciales sont bien mais surcôtées par rapport à leurs difficultés.

Pourtant il y a du potentiel.

je ne parle pas de la boue car on ne peut rien contre la météo. Mais les champs à vaches c'est déjà pas intérressant alors avec la boue...

Pour moi cette rando ne vaut pas le titre de golden rando.

 

Et puis il y a vous tous, qui pouvez laisser vos impressions en commentaires, j'ai comme le sentiment qu'il va y en avoir beaucoup.

Repost 0
Published by Christophe - dans Rando Report
commenter cet article