Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
9 mai 2006 2 09 /05 /mai /2006 23:24

Tous les VTTistes sont égaux devant leurs vélos . Il y en a des petits et des grands, des maigres et des gros, des sains et des pas sains, des jeunes et des vieux; mais pour les gros qui clopent avec une jambe de bois et qui ont dépassé la quarantaine, ça sera très dur. 

Si tu fais partie de cette dernière catégorie, le VTT est-il un sport adapté à tes tares naturelles ?

Ce modeste, mais néanmoins hautement scientifique article va tenter de répondre à cette question.

Si tu suis ces modestes conseils, la réponse peut virer du "ça va pas non !" au "oui mais fait gaffe". 

Ready ? GO !

D'abord, si tu pèse plus que le sextuple du poids de ton VTT (sans les pédales), il vaut mieux commencer un petit régime. Sauf que le mot régime est bien un truc dont tu as entendu parler, mais que cela fait quelques dizaines d'années que tu as du mal à comprendre de quoi il s'agit. Plus raisonnablement, essaie d'abord de ne plus grossir, ça sera déjà ça de gagné.

Ensuite, si le nombre de microgrammes de nicotine et goudrons que tu fumes tous les jours est supérieur au débattement de ta fourche X 2 divisé par le nombre de tes pédales (tu rajoutes 0,5 si elles sont automatiques) il vaut mieux que tu penses à réduire ( et même anéantir) ta consommation de cigarettes (et ce, d'ailleurs, même si tu ne fais pas de VTT mais ça sera plus difficile pour le calcul).

Si ton age est lui supérieur au carré du nombre de tes pignons divisé par le nombre de tes plateaux, il serait bon de rajeunir un peu, mais c'est pas possible, donc oublions.

Si tu as une jambe de bois dont la masse musculaire est inférieure à celle de la jambe valide divisée par la section de ta douille de direction (en pouces bien entendu) ajoutée au poids de ton serrage de tige de selle, essaie de changer de variété de bois : si tu passes par exemple de l'ébène (c'est beau mais c'est lourd) au balza, tu gagneras beaucoup de grammes.

Pour finir, tu n'hésites pas à aller voir un cardiologue pour passer de temps en temps un electrocardiogramme et un test d'effort. Quand tu fais du vélo, tu n'essaie pas de suivre tous ceux qui t'enfument, et tu restes à TON rythme. Si c'est trop raide, tu montes  à pieds. Si tu es au bord de l'asphyxie et que tu craches ta race : STOP ! une petite pause s'impose (et je remets 100 francs dans le nourrain). Il faut aussi bien boire avant, pendant et après l'effort  (tu pisseras plus clair si tu n'as pas, avant, sué comme un boeuf devant une vache aguicheuse) . 

Enfin pour ta tenue, c'est au choix :

1) tu assume ta différence et tu veux ressembler à ton voisin de souffrance : si tu trouves ta taille, boudines toi dans un maillot près du corps et moule le pneu qui te serre de bas-ventre et tes burnes dans un cuissard vert fluo du meilleur effet.

2) c'est pas que t'assumes pas, mais tu as quand même le sens du ridicule : maillot ample et short avec peau de chamois interne dans des couleurs sobres.

3) tu n'assumes pas du tout :  tu renfiles  ton survet du dimanche et tu vas jouer à la pétanque.

Tout n'est pas perdu, et comme dirait F.Roosevelt : "l'avenir appartient à ceux qui font les choses, et non à ceux qui discutent de quelle manière elles n'auraient pas du être faites".

Sur ce, bonne nuit. 

Repost 0
23 avril 2006 7 23 /04 /avril /2006 19:02

Et un grand merci à Photoshop...
Repost 0
17 avril 2006 1 17 /04 /avril /2006 14:12

Le jour où tous les connards du monde se donneront la main, voici à quoi nos paysages pourraient ressembler ...

Le pire, c'est qu'en plus ils ont le droit de vote...

Repost 0