Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 mars 2012 4 01 /03 /mars /2012 10:00

 Totolito et une jolie brassée de vendéens sont descendus dimanche 26 février dans les Pyrénées Orientales pour faire du VTT !!!

A l'occasion de la Garoutade, Toto nous fait un magnifique compte rendu de leur dimanche de rêve....

Merci Toto et bravo à tous !

 

garoutage2012 0013

 Les vendéens au départ : Antouaine, Numéric, Virtual, Totolito, Gilles "Hei Hei", et.... aidez moi j'ai un trou !!!

 

 

« MAGIC RIDE DANS LE 66 »

 

Pour sa 16ème édition, les organisateurs de la Garoutade nous l'ont faite à l'envers. Avec à la clef une foule de plaisirs insoupçonnés. Récit d'un petit monument du VTT.

 

64km, 2600 mètres D+

 

La Garoutade, c'est d'abord une paire de chiffres sans équivoque : 64 km, 2600 mètres de dénivelé positif. Lecanigou tout saupoudré d'une préoccupation éco-responsable : gobelet réutilisable à transporter soi-même, ravitaillements bio et naturels, et même cette année, un guidage par GPS en lieu et place du traditionnel balisage

 

Un tas de roches aggressives

 

La Garoutade, c'est ensuite un tracé : pas bien loin du littoral des Pyrénées Orientales, cette belle épreuve déroule ses sentiers sur des collines (copieusement) vallonnées entourant Ille sur Têt, jonchées de tout un tas de roches agressives et taquines pour les mécaniques et organismes. Un circuit défini chaque année par une poignée de passionnés de l'Amicale Cycliste Illoise, emmenée par Brice Epailly. Une équipe qui ne se refuse aucun compromis : s'il faut ouvrir ou nettoyer des dizaines de mètres de chemins pour accéder à LA descente, ce sera fait. Au final, le résultat parle mieux que garoutage2012 0019tout un discours : une trace splendide, technique, physique et engagée, qui pousse chaque vététiste au plus près de ses limites. Cette année, la Garoutade tournait dans le sens anti-horaire, appelant la métaphore du "beurre et l'argent du beurre" : les meilleures descentes de l'an dernier, agrémentées de nouvelles "encore plus plus", et des bosses sur sentier plutôt que sur piste... sans oublier LE moment de bravoure de l'épreuve, le fameux CH3. Bons ingrédients, savante alchimie.

 

Un immense ciel bleu

 

La Garoutade, c'est enfin une ambiance : pas de compétition, pas de chrono, remplacés par du respect et de la chaleur humaine. En guest cette année (et comme souvent dans le coin !), un soleil de plomb et un immense ciel bleu baigné d'une douceur printanière. Les outils pour s'y mesurer sont variés : du singlespeed tout rigide titane au gros enduro généreusement suspendu, du mollet taillé à la serpe de l'acète au bedon proéminent du bon vivant, tous y sont... et y reviennent. Les têtes connues se reconnaissent au matin du départ, aux ravitos ou au repas d'arrivée. Les mines réjouies des arrivants arborent fièrement leurs traits tirés, se congratulant modestement au gré de récits de passages "engagés" réussis, de montées impossibles vaincues.garoutage2012 0025

Voilà bien la magie de la Garoutade : quand on y vient, forcément on y revient.

 

-       6h50, nous sommes prêts à prendre le départ, il fait encore nuit mais il faut mettre toutes les chances de notre côté pour terminer ce raid

D’ille sur têt , le raid part doucement plein ouest, pour gravir au km 5, le sentier des anciennes carrières

 

-       Km7, ça y est, le dénivelé négatif se déroule à flanc des gorges de la guillera vers Rodés

 

-       Km18, le CH3 se profile, on va grimper pendant de très longues minutes sur des pistes larges et ravinées pour finir ensuite par un gros portage

 

-       Km22, on redescend aussi sec sur la face nord jusqu’au ravito, avant de remonter l’autre face du CH3 avec ces terribles % qui n’en finissent jamais

 

-       Km29, THE descente du CH3, c’est long, pentue, caillouteux, technique, sec, poussierreux……c’est le top du vttetiste

 

-       Km32, un petit bout de bitume qui nous fera le plus grand bien avant de rattaquer une longue piste montante

 

-       Km39, enchainement d’une longue séquence délicieuse vers boulternère, c’est trop bon !

 

-       Km44, il reste encore quelques bosses moins longues mais usantes, ou Numéric nous place une accélération qui me laissera sur place ! Antoine arrive a prendre la roue !

-       Km50, nous montons jusqu’à la citerne avant de replonger dans les singles de Montroriol pour une partie très ludique et technique avec de bonnes grosses marches en pierre comme on les aime !

garoutage2012 0045garoutage2012 0042 

 

-       Km58, dernière bosse, nous savons que nous irons tous au bout, le rythme accélère, on monte vite, très vite avant le bouquet final bondissant vers Ille sur têt

 

-       Km61, on se tire la bourre pour savoir qui payera sa tournée, nous avons tous finis cette superbe édition 2012

 

9h20 après le départ, nous revoilà à la salle, une moyenne de 8.8 km/h, 63 kms et 2600 m de D+

le plateau repas est bien mérité et le débriefing durera toute la soirée ainsi que toute la journée de lundi dans le mini

 

Merci à toute  l'équipe de Bryce pour cet événement décidément "à part". Les Garouteurs vendéens vous saluent !

 

2 liens pour 2 superbes vidéos de la journée :

 

http://www.pinkbike.com/video/244238/

http://vimeo.com/37582397

 

A l’année prochaine .

  

garoutage2012 0049

 Les héros fatigués mais heureux !

garoutage2012 0051

Partager cet article

Repost 0

commentaires

antouaine 03/03/2012 14:46


On a chacun la sienne

totolito 03/03/2012 13:37


et ou est ce qu'on peut voir une belle gamelle ????? hihihihihihihihihihi


ok je file !

antouaine 03/03/2012 09:40


Ne mettez pas cette sortie comme insurmontable, C'est juste une rando à profil descendant.


Pour la réussir, il faut de l'endurance et de l'engagement en descente.


Donc pour l'endurance, une sortie ou 2 avec la frontale en course à pied la semaine. et pour la descente chercher et c'est pas facile les parties techniques en Vendée. Le plus facile est d'aller
faire les randos autour de Redon.


Et vous serez fin prêt pour cette rando.


C'est sur que ce n'est pas qu'en roulant sur nos randos vendéennes que ce sera suffisant. C'est du vécu il y a 2 ans et ça a été l'enfer.


Alors que cette année ça a été du plaisir à l'état pur malgré quand même quelques gamelles

phicaro 02/03/2012 14:59


En tout cas,chapeau à vous tous et merci pour toutes ces magnifiques images et vidéos.Meme avec un bon entrainement,je suis pas sur d'etre capable de faire ce genre d'épreuve réservée vraiment à
un public averti me semble-t-il mais c'est un réel plaisir de lire tous ces récits.

numeric 02/03/2012 07:34


J'oubliais , l'aspect technique des descentes, pour celui qui n'est pas habitué, cela peut s'avérer plus dur en descente qu'en montée car par chez nous, ça n'existe pas des dscentes de
20 min