Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
18 août 2013 7 18 /08 /août /2013 16:28

RR2013 1

Alors, cette Talmondaise nouvelle, du monde pour nous raconter ?

Repost 0
Published by Christophe - dans Rando Report
commenter cet article
16 août 2013 5 16 /08 /août /2013 09:15

RR2013 1

 

Ayant lâchement décliné l’offre de Bats le 14 juillet, c’est ce jeudi 15 août que je me suis rendu à Etaules, dans les Charentes Maritimes pour sillonner les fameux singles dans les bois autour du village. C’était la 2ème pour moi, après 2009 ou 2008 je ne sais plus.

Réveil 5h du mat, j’ai des frissons, je claque des dents et je prends la voiture pour un peu moins de 2h30 de route. Organisation au top au départ, on nous remet de très belles plaques de cadres et c’est parti !

La rando commence  tranquillement dans les champs à l’ouest du bled, grands chemins tout droit, ça monte un peu, ça descend tout aussi peu…on va dire que c’est pour se mettre en jambe et chauffer le diesel. Mention spéciale tout de même aux campeurs sauvages derrière un gros bosquet qui on vu débouler 1300 vttistes à partir de 8h du matin !

A la fin de cette première partie d’un petite dizaine de bornes, LA grande grimpette de la rando (234,5m à 8,72% de moyenne) et 600 mètres plus loin, on rentre dans les bois.

A partir de là, c’est simple, si j’ai bien compté sur les cartes du parcours, on s’est mangé 25 bornes de singles d’affilée sans voir le ciel ...sauf ici :ETAULES4.jpg

Du single rapide, du virolo plus lent, des racines, un peu de rocaille, des trous d’obus par dizaines, tout cela s’enchaine sans discontinuer … le bonheur !

ETAULES2.jpg

Bon, le bonheur est parfois gâché par des bouchons (1300 vélos, ça fait du monde), mais c’est le bonheur quand même.

Au milieu de tout ça, un super ravito difficile d’accès (faut presque se battre pour arriver aux tables).

ETAULES3.jpg

Et à la fin de tout ça… je me fais avoir. Bien que ne voulant pas y aller, je me retrouve sur la dernière partie de la rando, un peu moins de 20 bornes, au milieu des champs dans un premier temps, puis au milieu des bassins à huitres pour arriver au 2 ème ravito très tardif !

ETAULES1.jpg

Retour à la case départ en se faisant un dernier petit plaisir : on se reprend un bout de single de 3 ou 4 bornes histoire de partir sur une bonne impression. On a du faire dans les 45 bornes et on commence à fatiguer.

 

La zone d’arrivée est prise d’assaut, les boissons sont très fraîches, les huitres… ben, je n’ai pas eu le courage de fendre la foule pour y accéder.  Pas grave, la matinée a été excellente mais promis… la prochaine fois, ce sera en juillet (beaucoup moins de monde d’après les habitués) et sans la zone des huitres.

Repost 0
Published by Christophe - dans Rando Report
commenter cet article
29 juillet 2013 1 29 /07 /juillet /2013 10:17

RR2013 1

 

Ok, je manque à tous mes devoirs et c'est un peu tard que je vous donne l'occasion de nous parler de cette N'Yolaie 2013. 

So what ? Pas trop mouillés ?

Totolito, je suis sur que tu as plein de choses à nous raconter... la preuve :

 

Ca faisait un petit bout de temps que je voulais essayer de roulotter dans la nuit .

J'emprunte donc l'éclairage de Numeric et me décide à aller à Bois de Cené avec Guillaume et Mathieu.

J'étais sur que ce n'était pas un terrain trés propice au vtt mais on verra bien !

Nous décollons à 20 h, les 2 premieres heures se passent principalement dans le marais, c est roulant mais trés plaisant, avec la traversée en barge, les ponts suspendus .....ça tabasse un peu en single speed tout rigide, mais c'est le vélo idêal pour ce genre de rando !

Le premier bois arrive, ça tournicote bien dans le bois de l'abbaye, c est un peu gras avec les orages de la journée.

1er ravito très correct et on repart !

Le ciel s'assombrit doucement, nous empruntons un chemin creux trés long qui est gorgé d'eau et de boue , comme en plein hiver !

Nous arrivons au 2ème ravito, bonne ambiance et il est l'heure de brancher l'éclairage !!

Et bing, c est parti , nous entrons sur un petit terrain de cross dans l'obscurité totale, de belles descentes, de belles montées , tout se fait sur le vélo avec juste un bon éclairage pour nous guider :-)

Ensuite nous allons enchainer les petits singles bien fluides, trés bien tracés.

Rouler de nuit est vraiment un régal, la physionomie de la rando a vraiment changé, nous avons la banane !

23h15, nous apercevons le feu d artifice au loin, c est génial !

Il reste maintenant un peu moins de 10 km.

Nous empruntons un trés trés long chemin creux qui s'est transformé en véritable riviere, de l'eau jusqu'au moyeux , c est marrant en mode nocturne mais je vous assure que de plein jour j'aurai déja baché !

Encore quelques jolis singles et nous entendons la musique, il est minuit passé et nous revoila  au parking !

Un tres bon plateau repas et une bonne biere pour refaire la soirée.

On file ensuite au stade pour une douche bien chaude, vu l'état dans lequel on est ! 

Retour à la maison à 2 h du matin et pas envie de dormir .

 

Bravo à l organisation vu la météo de la journée, le tracé était trés  bien, et on peut vraiment faire du vtt à Bois de Cené ( surtout en sstr)

A l'année prochaine, c est certain !

 

Tu vois Toto, il faut toujours m'écouter. Quand je dis que c'est bien...  ;-) 

Repost 0
Published by Christophe - dans Rando Report
commenter cet article
22 juillet 2013 1 22 /07 /juillet /2013 10:26

RR2013 1

Chaud devant !

Avant toute chose, je dis bravo aux quelques dizaines de "raidars" qui se sont élancés à 7h30 pour... au minimum 85 bornes, et, pour les plus endurants 105...

J'en ai fait beaucoup moins (40), mais la fin a été très longue...

Arrivé de bonne heure pour voir le départ du raid en enchaîner tout de suite derrière, il est important de rouler à la "fraîche". 2 boucles distinctes sur le 40, la première partant vers Beaulieu puis revenant au point de départ, la seconde allant sur La Chapelle Palluau, longeant un petit bout de la Vie et remontant sur Aizenay par l'exigeante et amusante zone des Vallées.

Pour tout vous dire, j'ai presque oublié les 20 premiers kilomètres, à part 2 bois de pif-paf délicieux et trop courts. Pour le reste, c'est du grand chemin bien roulant ou de la petite route. Avec mon pote Lionel (l'homme de de photo ci dessus), on se les fait tranquillos, on a le temps de papoter !  1er ravito rapide à 10 bornes, le second rapide lui aussi à 20. Après...rien sur les 20 dernières.

C'est donc après le 2ème ravito que les choses commencent à se durcir. Par le terrain (un peu) et par la chaleur (beaucoup). On part sur la Chapelle par des chemins connus mais très agréables, il y a un peu de dénivelé, on est souvent à l'abri des arbres et ce n'est pas plus mal. Après la traversée de la grande route Aizenay/Palluau, et la descente balisée à l'année, le parcours part à droite dans les bois avec une belle zone de virolos pas trop physiques et amusants. On traverse la Vie en se raffraichissant les pieds puis, une nouveauté pour moi : un beau chemin qui part à droite tout de suite après le gué qui suit la Vie jusqu'à la prochaine passerelle. Ca monte, ça descend, ça tourne... tout ce qu'on aime ! S'en suit une assez et douce grimpette qui resdescent et remonte, qui se finit sur la route au soleil... je commence à griller. Vincent (qui travaille trop et ne roule pas assez !) m'ayant  rejoint depuis le km 15 décide de rentrer direct et me laisse seul pour attaquer la zone des Vallées. Celle là aussi, on la connait bien mais elle est toujours aussi sympa. Les patates sont plus raides (et je les finis à pieds), les descentes également, une ou 2 ont le devers piégeux...Arrive le terrain de 4 cross que nous descendons avec le banane, on remonte en face dans les virolos du sous bois, on remonte puis on redescend... la joie quoi !

C'en est fini des festivités, à la sortie des Vallées, retour à la case départ, il fait chaud, très chaud et il est temps que cela finisse, je suis rincé (à tous les sens du terme...) et n'ai plus un goutte d'eau dans ma poche.

Dieu que la fraîche binouze fut la bienvenue, on était un paquet à l'apprécier à sa juste valeur.

Je ne suis pas resté assez longtemps pour voir les premiers raidars arriver, je ne suis pas certain que tout le monde ait fini sans couper sur la fin... à suivre, racontez nous !

Repost 0
Published by Christophe - dans Rando Report
commenter cet article
14 juillet 2013 7 14 /07 /juillet /2013 13:26

RR2013 1

Quelqu'un pour nous raconter cette édition 2013 de la rando marais-bocage ?

Repost 0
Published by Christophe - dans Rando Report
commenter cet article
14 juillet 2013 7 14 /07 /juillet /2013 08:38

RR2013 1

Ce qu'il y a de bien avec les randos semi-nocturnes de l'été, c'est qu'on est sur de retrouver une ambiance cool, familiale, sans chichi ni poseurs. Un peu comme à Bois de Cené, il en est de même à Ste Lumine de Coutais (mais avec moins de monde). Parents, enfants, bandes de potes, VTC, VTT, pédestres... tout le monde se mélange joyeusement sur les chemins.

Pour moi, le verre a été aux 3/4 pleins et un petit 1/4 vide.

On commence par le positif : une organisation sans faille (inscriptions, fléchage, ravitos, sécurité...), un gros boulot de traçage, débroussaillage, assez peu de route et de grands chemins, de beaux passages (on en veut plus !) en fôret, tournicotants (on en veut plus !), quelques passages chauds (on en veut plus !) et même quelques coteaux pour chauffer le cuissot. La température plutôt élevée en début de rando (je suis parti vers 18h15) s'est assez vite raffraichie dans les bois et était très agréable vers 21h. A l'arrivée, la possibilité de faire une belle photo souvenir avec le marais du lac de Grand Lieu et le meilleur sandwich de l'année, le désormais fameux Lumin'burger !

luminoise2013.jpg

 

Si au final, nous avons fait très peu de route et de grands chemins roulants, nous avons bouffé du chemin à la limite du roulage. Il en existe 2 sortes :

1/ les chemins foulés toute l'année par nos amies de race bovine.

2/ ce que j'imagine être des chemins de chasseurs et/ou des chemins ouverts à l'huile de coude par les organisateurs et qui ont une trace...théorique dans les champs ou, celui qui m'a vraiment fait mal, celui de la pépinière.

OK, on fait du VTT et pas du cyclotourisme. Mais franchement, finir une rando en ayant mal aux bras avant d'avoir mal aux jambes, c'est la première fois que cela m'arrive depuis 10 ans ! Ceux qui disent qu'en SS tout rigide, je récolte ce que j'ai semé n'ont pas tout à fait tort, mais je ne pense pas être le seul à en avoir chier. (j'ai entendu pas mal de jurons sur la dernière partie le long du marais...). 

 

En résumé, j'ai quand même passé un très bon moment, dans une bonne ambiance et je reviendrai surement dans les prochaines années...avec un vélo suspendu !

PS : merci Numéric d'avoir roulé à mon rythme pendant cette vingtaine de bornes. T'es tu servi de la loupiotte au final ?  ;-) 

 

Repost 0
Published by Christophe - dans Rando Report
commenter cet article
10 juillet 2013 3 10 /07 /juillet /2013 12:36

RR2013 1

 

Merci à Mav 85 qui nous raconte sa Philibertine 2013 :

 

Philibertine 2013 : parti sur le 45Kms de bon matin , enfin sous un grand soleil ! On commence par un petit bois derrière la piscine avec des trous d' obus pour ce mettre en jambe puis commence de longs kilomètres de roulage dans les vignes , les champs : c est beau , c' est sympa mais pas très excitant ! Finalement , sur un circuit en boucle , une bifurcation circuit technique (/ circuit normal) se présente et là on se retrouve sur une petite descente mais avec un départ sur une dalle rocheuse à pic , il faut se jeter dans le vide , ( bonjour la surprise et la frayeur mais putain ele etait bonne , un panneau d' avertissement HARD aurait peut etre été utile pour le novice qui veut s' essayer à du technique et lui éviter une vrai belle surprise ) puis petit enchainement de descentes : on se fait plaisir ! 1er ravito en plein champs , c' est agréable et il ne manque de rien . La suite est un enchainement de parties roulantes jusqu' au 2ème ravito (très bien aussi) et de petits singles intéressants  . A l' arrivée : sandwich et bières , ça passe tout seul !

En conclusion : très bonne organisation , bon flêchage , ravito OK . Les parties pour le techniques sont exploitées au maximum ( vraiment du très bon travail, Bravo ) mais malheureusement trop peu nombreuses . 

PS: si qqn veut bien me dire précisément où se trouve ce petit bois qui était en boucle fermée ( je crois entre St colomban et la Limouziniere ) , je serai curieux de prendre le temps de revoir ces passages ( si ce n est pas une partie privée bien sur ! ).

Merci .

Repost 0
Published by Christophe - dans Rando Report
commenter cet article
8 juillet 2013 1 08 /07 /juillet /2013 11:22

RR2013 1

 

On n'a pas eu froid !

Tout comme en 2012, les dieux de la météo étaient avec toute l'équipe de Men In Bile de Saint Gervais pour cette édition de la rando Gervinoise. Grand soleil, pas un nuage à l'horizon, c'est tout bon !

8h c'est l"heure pour arriver à la fraiche. Mon marchand de vélos préféré a eu la gentillesse de me préparer un super spad, et j'enfourche le Scott Sparck 50 en 29 pouces que voici que voilà :

saint-gervais-2013--29-.JPG

Vu que cette rando est super roulante et vaut essentiellement pour les paysages et la sympathique bonne humeur des organisateurs, une seule année à mouliner en singlespeed m'a suffi.

L'an dernier, la partie VTT était à la fin, cette année, puisque nous tournons à l'envers, ces 3 bornes de virolos sont au départ... et je préfère.

saint-gervais-2013--1-.JPG

Ensuite, direction Beauvoir puis Fromentine par le marais. Se succèdent grands chemins, petites routes et parfois, des singles sur digues plus casse-papattes. Cette succession de chemins plus ou moins roulants me fait utiliser la manette magique au cintre du vélo. 3 crans qui pilotent fourche et amorto en position ouverte, semi ouverte ou fermée (presque tout rigide). C'est un bonheur de piloter cet engin, qui, entre les grandes roues et les réglages, est un véritable tapis roulant sur le cassant.

saint-gervais-2013--17-.JPG

Le premier ravito arrive à l'entrée de Fromentine...l'eau est fraiche, très fraiche et ça, par les temps qui courrent, c'est rare. 

On traverse Fromentine /La Barre de Monts, arrive le pont de Noirmoutier. Là, le vent que nous avons eu dans le dos à l'aller nous arrive pleine bille... on l'aura dans le nez presque tout le reste des 40 bornes.

On suit le bord de l'eau direction le Gois, les mines sont réjouïes

saint-gervais-2013--25-.JPG

Le Gois est là, toujours aussi magique et... humide.

saint-gervais-2013--27-.JPG

Sortie du Gois, c'est l'heure du 2ème ravito. Les Men In Bike ont tenu leur promesse : ils sont 3 à ouvrir des huitres pour toute la compagnie. Je fait quand même l'impasse sur le petit coup de blanc avant de repartir.

saint-gervais-2013--40-.JPG

 

On repart par le port du Bec, puis Beauvoir et direct Saint Gervais...il y a un peu de fatigue dans l'arrière train !

Comme en 2012, une belle matinée de roulage et de belles photos que je mettrai en ligne cette semaine.

Merci les Men In Bike et merci Vincent de Roulavélo !

Repost 0
Published by Christophe - dans Rando Report
commenter cet article
1 juillet 2013 1 01 /07 /juillet /2013 11:20

 

RR2013 1

Alors, qui va nous raconter sa randonnée des Canards ?  Dr Phil  peut-être ?

Repost 0
Published by Christophe - dans Rando Report
commenter cet article
1 juillet 2013 1 01 /07 /juillet /2013 10:37

RR2013 1

 

Julien ne chaume pas. Une semaine après la maginfique Déjantée Grandlandaise concoctée avec ses potes, la troupe était à Apremont  et il nous raconte :

Apremont 2013 par une matinée ensoleillée qui m'a fait penser que c'était la première rando de l'été. Je dirais même que j'ai un peu souffert de la chaleur ou de mon manque de condition sur la fin.

Parti sur le 53, le parcours en sens inverse des autres années ça ne change pas grand chose: la plupart des passages se montaient bien ( sauf 3 ou 4  qui, même avec un moteur, étaient trop raides), des singles dans les bois comme on les aime. Pas mal de chemins creux... quel potentiel dans le coin d'Apremont !

Ravitaillements très bien  placés avec ce qu'il faut. Fléchage nickel, ce n'est pourtant pas toujours le cas de randos réalisées par des non vttistes. Roger, t'as du encadrer ça de main de maître ou c'est toi qui as tout fléché, chapeau !

Kilométrage précis 52/53 pour le 53 parfait, j'avais 790m de dénivelé + à l'altimètre.

Petit point à améliorer : rubalise pour séparer les 2 sens quand on a 300m en double sens, ça évite les frayeurs, même quand il y a un panneau c'est souvent limite. Bien indiquer les propriétés privées, après ceux qui retourne rouler dans le secteur ne peuvent pas dire qu'il pensaient que c'est ouvert à l'année.

Le dernier , et là je chipote un peu mais il faut bien , la binouze par 25°: on la met au frigo !

Très belle rando que je referai sans aucun doute l'année prochaine, un grand merci à Roger, j'imagine le temps que tu peux consacrer à cette rando pour que l'on roule si sympathiquement une fois par an autour d'Apremont.

 

Quant à moi, parti sur le 35, et .........

Arrivé de bonne heure histoire d'anticiper les premières grandes chaleurs, je retrouve quelques têtes connues et surtout sympathiques ! (Gégé et le team Marais Bocain, Yohann, Antouaine, Guyton, Numéric, Virtual et bien entendu, Mister Rodger).

Inscriptions en plein air sous le soleil, ça le fait bien après un printemps comment dire... et puis non, tout le monde est au courant.

Le DAD est fin prêt, le développement léger (32X20), le singlespeed ne semble pas recommandé pour les coteaux autour d'Apremont mais je n'ai (presque) pas d'autre vélo...

On attaque direct par une petite grimpette champestre puis descendons dans le bourg, avec quelques salves d'escaliers qui auraient mérité une signalétique incitant à la prudence. En bas de village, c'est un peu le bordel, les fanas de vide-grenier déboulent en masse et il faut se faire une petite place au milieu des voitures. 

On sort de la foule par le pont et une petite grimpette d'une magnifique venelle fleurie et herbeuse. 

Quelques dizaines de mètres sur la piste cyclable et zou ! tout à gauche pour la première partie privée. Traversée d'un champ bien humide qui se finit par un mur (encore plus humide) que tout le monde fait à pied, je me sens moins seul. 

On quitte là vraiment le bourg, un petit coup de route, un beau chemin creux bien connu, un autre bout de route et arrive le premier bois travaillé par Rodger. L'entrée est vraiment surprenante: la végétation au dessus de nos têtes est tellement dense que c'est presque la nuit noire ! Le temps de s'acclimater et nous voici partis pour une partie de montagnes russes, sur un chemin fraichement débroussaillé, assez peu roulant. Je suis très souvent à pied (et là aussi pas tout seul), c'est physique, notamment le véritable mur où il faut s'accrocher aux branches pour grimper. Le temps de me prendre une petite gamelle en bas de la descente qui marque la fin de cette zone, les quelques hectomètres (ou kilomètres) de grands chemins qui suivent me vont tout à fait ! Je peux reprendre mon souffle et récupérer: jusqu'ici tout va bien. Arrive le second bois travaillé à l'huile de coude. Là, à part le tout début, tout se fait sur le vélo. Un vrai régal, ça monte, ça descend, ça tournicote, je fais une petite pose pour filmer quelques congénères heureux d'être là.  

Un bout de roulant plus loin, rebelote, 3ème bois "joyeux" : on l'attaque par une grande et assez longue (pour la Vendée) descente, un coup de cul plus tard, c'est reparti pour les virolos entre les arbres : jusqu'ici tout va bien !

C'est l'heure du 1er ravito où je retrouve les copains qui m'ont doublé dans le dernier bois. On repart vers Apremont avec une nouvelle fois une alternance de grands chemins et de petits bois travaillés sympathiquement, on évite la montée vers la Rochette pour prendre celle d'après qui nous emmène directement sur la route de Challans, jusqu'ici, tout va bien... Traversée de la route, nous partons maintenant en direction de la zone autour du terrain de motocross où se trouve le 2ème ravito...  Juste le temps d'y penser que je sens comme un peu de mou au niveau de l'appui de mon pied droit sur la pédale. Je le soulève et... bingo, après avoir explosé la "gauche" il y a 2 mois, c'est la "droite" qui rend l'âme. J'avais eu la flemme de la changer et je trouvais très original de rouler avec 2 pédales différentes, c'est bien fait pour moi ! Résultat des courses : après avoir taillé une petite bavette avec Patrice (BushMaine Président !) fin de la rando, retour à la case départ.  Coup de bol, cela m'est arrivé à un endroit très proche de l'arrivée où je n'ai quasiment eu que de la descente pour la rejoindre.

Voilà, je n'ai du faire qu'un peu moins de 20 bornes (je n'ai pas de compteur) mais ce fut assez pour profiter de cette trop courte matinée et saluer le travail de Mister Rodger et des footeux d'Apremont.

Je reviendrai en 2014, avec des pédales solides... comme Guyton qui, lui aussi en singlespeed, a eu comme un petit problème !  

Repost 0
Published by Christophe - dans Rando Report
commenter cet article