Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
12 octobre 2009 1 12 /10 /octobre /2009 11:41


Mr Président (Yes he can !) est allé rouler à St Hilaire du Bois, et il a bien aimé :

Bonjour à tous
Comme presque tous les ans , nous sommes allés faire la rando des grands bois à St Hilaire du bois . 7 Bush-maines + 1 peut être futur membre au départ. Inscription 6€ , un vrai café ,  papotage avec les Scorpions  et admiration du nouveau VTT de tonton Jean-marc (prime de fin de présidence  ). Et c'est partie pour un grand tour dans les bois. Le début est sensiblement le même que l'année dernière. Le terrain est sec ça roule asses vite . Ce n'est pas technique mais bien agréable. Même si je n'arrête pas de regarder à droite et à gauche en me disant "si seulement on pouvais renter plus dans tous ces bois!".  Quelques chemin creux en montés et en descentes, peu de route et on arrive au ravito à 15 km. Bon ravito et c'est reparti. Cette deuxième partie j'ai beaucoup moins aimé. Pratiquement que du chemin de remembrement et quelques trop court passages dans les bois . Seule zone technique, le passage dans un champs de maïs non coupé pour éviter un nid de frelons qui n'aime pas être déranger. 
On arrive au deuxième ravito vers 30km. Puis on retrouve les bois et les chemins creux . Cette fin de parcours et plus intéressante  avec des singles dans les bois des chemins très creux pris à fond, gros freinage en bas . On empreinte la voie verte les cuisses commence à faire mal , ça roule toujours aussi vite. Puis une zone bien tape cul sous les peupliers et en bords de champs. Encore un tour dans les bois avec une bonne grimpette et c'est le retour à St hilaire.
A l'arrivée sandwich jambon et vin nouveau .
Au final 48 km à 18.7 de moyenne  . J'avais encore jamais roulé aussi vite là-bas.

Crampons :

Coup de cœur : 7

Coup d’œil : 9

Cerveau : 5
Coup de mollets :7

Organisation: 7 (fléchage léger par endroit, manque de crayon au inscription)

En conclusion c'est une rando toujours aussi agréable, mais j'aimerai que l'on puisse quitter les allées pour aller  tournicoter dans les bois.

Repost 0
Published by Christophe - dans Rando Report
commenter cet article
12 octobre 2009 1 12 /10 /octobre /2009 11:38


John a fait un effort, et le voilà récompensé. 2 commentaires = 1 rando-report !


La Bourgandine que dire 23 de moyenne sans forcer, 2 km de vtt sur 45. Pas envie de faire plus ...crée par des véttétistes pour des vétécistes (mais je n'ai rien contre)
Si un point positif qui n'a rien à voir avec la rando : le petit marché à l'arrivée et du pain fabriqué par des vrais boulangers et cuit au feu de bois, un délice...
C'est vrai que c'est trés court mais que dire sur cette rando:  paysage lineaire, trés peu de passages agréables pour un vététiste, uniquement des chemins roulants, même pas un champs à vache et seulement trois endroits avec des descentes gentilles accompagnées de racines et cailloux.

mollets:2
organisation:7
fléchage:9
coup d'oeil:2  toujours le même paysage

A faire en famille un dimanche matin mais ne surtout pas faire de la publicité comme rando VTT sinon il faut revoir la définition du VTT.

Afin de rajouter un peu d'huile sur le dérailleur en feu, j'ai l'impression que certaines organisations considèrent que le VTT consiste seulement à rouler sur autre chose que du bitume.
Si je ne m'abuse, dans les magasins de vélo et dans la pratique, il y a une nette distinction entre VTC et VTT.
Essayez d'aller faire la Réorthe, la Merventaise (en juin) ou St Georges de Montaigu en VTC et des roues étroites de 700... vous m'en donnerez des nouvelles...






Repost 0
Published by Christophe - dans Rando Report
commenter cet article
12 octobre 2009 1 12 /10 /octobre /2009 05:52


Même si Fréd et ses potes roulent fort, 23 de moyenne, ce n'est pas du VTT sur 60 bornes...

  • Pas de quoi en faire un roman,

    A La rigueur, un poème un pneu chiant…

     

    C’était chez les Pingouins ce dimanche matin

    Malgré la concurrence, il y avait du monde à Beaurepaire

    Pour marcher et rouler sur les routes, sentiers et chemins

    Dont trois vaillants vttistes venus de la Gaubretière

    Pressés de voir ce que leur avaient tracé leurs voisins

    Inscription dès 8h20 pour Fred, Matthieu et Bebèrt

    Juste le temps de serrer une dizaine de mains

    Et c’était parti pour évacuer les restes d’hier

     

    Ce circuit de 60 bornes nous a réservé qu’une bonne surprise

    Vers le 20ème Kms, juste après le barrage de la Buletière

    Pas de quoi nous faire mouiller la chemise

    Mais une belle portion inconnue pour moi et mes compères

    Nous avions bien fait de ne pas parier une grosse mise

    Sur cette rando très roulante et trop chère

    Justifiée peut-être par le repas, dur à avaler en ces temps de crise

    Pour toi Gwën et aussi pour la rime, c’était mieux hier à Monnières

     

    Nous savions qu’en allant à Beaurepaire ce serait roulant

    Mais comme à l’habitude, un parcours changeant…

     

    Crampons :

    Coup de cœur : 6

    Coup d’œil : 4

    Coup de mollets : 8 (expliqué par le 23 de moyenne)

    Organisation : 9

    Fléchage : 10 (apparemment pas pour les plus petits circuits)

    Prix : 6 € (trop élevé malgré des ravitos et repas correct)

Repost 0
Published by Christophe - dans Rando Report
commenter cet article
10 octobre 2009 6 10 /10 /octobre /2009 12:07

Une petite vidéo trouvée par Bats. Elle nous présente Cécile et Cédric Ravanel, parmis les meilleurs frenchies sur le circuit mondial de XC. Leur particularité ? Ils adorent les circuits techniques et n'aiment pas trop les autoroutes !

 

 

Repost 0
Published by Christophe - dans Vidéos
commenter cet article
8 octobre 2009 4 08 /10 /octobre /2009 10:50


Là, c'est trop pour moi... rendez vous compte, pas moins de 6 randos ce wee-end à travers champs, veaux, vaches, cochons...
Je vais donc vous la faire courte et efficace. Si vous avez le courage d'aller voir si des compte-rendus existent les années précédentes, n'hésitez pas !

On commence samedi soir pour la traditionnelle nuit du VTT au Chateau d'Olonne. Tous les renseignements sont sur le site du club.

Passons maintenant aux 5 randos du dimanche 11... Afin de ne pas faire de favoritisme, je les citerai par ordre alphabétique.

Aubigny nous propose sa randonnée VTT et pédestre pour 5€.

C'est à Beaurepaire qu'aura lieu la 4ème rando des pingouins, et c'est plus cher... 6€.

Ensuite, rendez vous à la Caillère / St Hilaire du Bois pour la randonnée des grands bois. Là aussi, ce n'est pas donné, 6€.

Et puis, si cela vous dit, vous pouvez aussi aller à Chateliers Chateaumur rouler sur les chemins de la Castelmuroise. Ca vous coutera 5€.

Et pour terminer, allez chercher bonheur dans notre Caaaaaapitale, La Roche sur Yon où aura lieu la Bourgadine qui elle, est toute nouvelle et qui vaut 5€... l'annonce dit qu'elle est tracée par des Vttistes, ce qui en soit est rassurant mais pas vraiment original !

Si avec tout cela, vous ne roulez pas, c'est que vous faites du (très) mauvais esprit !

Roulez cool, roulez hard, mais roulez casqués !





Repost 0
Published by Christophe - dans Allons rouler !
commenter cet article
6 octobre 2009 2 06 /10 /octobre /2009 11:23
Yann était à Ancenis dimanche dernier. Même que ce n'est pas à coté, même que ce n'était pas prévu, et bien, il mérite une publication ! (en plus, il me souhaite longue vie, ce dont je le remercie en espérant qu'il ne se trompe pas...)

Salut a tous.Hors 85 encore une fois.mais accessible a tout Nord-Vendeen correctement motorise,la rando d'Ancenis s'offrait a moi ce beau dimanche matin.
Un depart tres matinal pour raison de timing serre comme bien des dimanches,7h30 en selle pour un depart vers Liré via bords de loire et chemins plats de vallee,agreable mise en jambe,quand surgit la 1ere des specialites locales:La Grosse Patate Goudronnee.Vous passez de 0 m au dessus du niveau de la loire aux hauts de Liré en 300m tout droit(ils ont oublie les lacets).Suivront single de la Turmeliere et chemin de vignes autour de Lire avec retour en vallee et remontees en coteaux passant par Drain  jusqu'a Champtoceaux via les chemins habituels du secteur(patates goudronnees comprises).Plutot roulant dans l'ensemble,j'opte finalement pour le 65(qui n'en fera que 61) et direction la Varenne via vignes et quelques bonnes descentes mais aussi pas mal de route.
Retour par les bas au pont de Champtoceaux pour un 2eme copieux ravitaillement puis traversee de la loire et retour encore une fois par les chemins habituels avec bien sur son lot de ...grosses patates goudronnees...certains semblaient aimer cela,d'autres beaucoup moins   le principal etant que la descente se fesait generalement hors bitume(l'inverse eut ete tragique)Un dernier petit single inedit a travers un bosquet,une derniere ascencion vers la butte de la Pierre Mesliere pour jeter l'energie restante et le plaisir de la descente qui la suit ,enfin retour a la salle par grands chemins(dommage,le single en bord de loire a visiblement ete reserve aux pedestres) et une arrivee dans les temps pour une rando finalement roulante(mais toujours agreable),physique si l'envie vous en prend,par contre peu technique,malgre quelques passages excellents,mais trop espaces.A faire pour le paysage qui vaut a lui seul le deplacement(avis peut etre subjectif,c'est par la que j'ai grandi) 
Pour finir,ravitaillement et plateau a l'arrivee tres copieux, un flechage top(fleches + marquage au sol + rubalise)   

cerveau 0  ca me convient  merci le flechage  reflechir,c'est ralentir

mollets 1 ou 9 (vallee  ou coteau)

organisation 10  flechage/ravito/accueuil sympa
 
coup d'oeil  10   il est beau mon val de loire natal
 
coup de coeur 7   il manquait du technique   un petit effort sur les traces et ce 
                         sera top

PS: desole christophe de poster encore pour du 44,je fais aussi beucoup de 85(et du 49)mais la il y a du monde pour en parler.De plus,"l'ouverture" est parait-il tres en vogue actuellement(bientot obligatoire?)     longue vie a toi et a ton blog

Repost 0
Published by Christophe - dans Rando Report
commenter cet article
6 octobre 2009 2 06 /10 /octobre /2009 10:37

Alors là, chapeau !
Parce que le gars Jorgio, il n'aime pas trop écrire. Mais en l'espèce, son week-end était trop beau pour qu'il ne vous le fasse pas partager...


affiche de l'Enduro d'Aure

Je ne te fais pas souvent de CR, mais avec mon cousin Maxime nous sommes allé rouler les 19 et 20 septembre…  pas en Vendée comme souvent, mais direction le Sud dans les Pyrénées, et plus précisément a Ancizan dans le 65 pour l’enduro D’Aure 2ème édition.

Vendredi soir après le boulot, Direction Tarbes, Je vous passe nos aventures le long de la route, le temps pourri, un crochet par Bayonne avec les inondations (Merci le TOMTOM de M….).

Bref après une petite nuit, Nous partons pour la mairie d’Ancizan afin de récupérer nos plaques, arrivée a 7h15, pas grand monde sur place. Petit bavardage sympa avec Stéphane et Laëtitia de Véloattitude (les organisateurs), rapide coup d’œil sur les heures de départ puis c’est parti direction le col d’Aspin.

Même lieu que l’an dernier, arrivée encore une fois dans les premiers, 7° dehors mais pas de vent et sans pluie, et même petit luxe : un rayon de soleil, vite caché par de gros nuage noir. La crainte commence à monter, quelques gouttes, juste de quoi nous faire peur. Les départs commencent à se faire toute les 30s, notre heure arrive.

Le Départ de la liaison (la même que l’an dernier) commence par un raidillon. Dur, je commence sur le vélo pour faire bonne figure mais rapidement je commence à pousser le VTT (comme 99.99% des concurrents). Puis direction la Hourquette d’Ancizan par les chemins de montagne. Suite à des ennuis avec des brebis et l’une de mes genouillères. J’arrive déjà en retard à la 1ére spéciale (les boules)…

Spéciale n°1, ça part fort avec une belle petite marche suivie quasi instantanément d’un virage en dévers puis d’un single en sous bois tracé spécialement pour l’occasion , du pur bonheur. On arrive sur la spéciale 4 de l’an dernier avec un faux-plat terrible, mais ça fait plaisir de pédaler pour permettre au jambes de se décrisper un peu. Descente par un champ à mac 2, puis direction  Cadéac par des singles bien sympathique avec au programme, épingles, pierres, racines, passages trialisant. L’arrivé se fait avec le sourire jusqu’aux oreilles.

Liaison 2, que dis-je ! L’étape 2, poufffffff, j’en ai encore mal aux jambes( 800m de D+, Je crois), je ne sais pas combien de km elle fait mais je dirai pas loin de 10… ça commence par de la route plate jusqu'à Ancizan puis dans le bourg : ravitaillement. Déjà en retard je prends la décision de ne pas m’arrêter, puis ça grimpe, ça monte, ça regrimpe, ça remonte, bref on est en montagne ! Poussage de Nomad, discussion avec des camarades d’infortunes, c’est drôle comme ça crée des liens de pousser un vélo pendant 1 heure, puis au bout d’un chemin forestier le graal… Le Départ est la devant moi. Rapide coup d’œil, Déception, pas de cousin …Je suis encore en retard.

  Spéciale N° 2, la même que l’an dernier, ça tombe bien, je l’adore. En juin je l’ai prise tous les jours pendant mes vacances. Je me lâche ! Départ sur un single avec pierres et racines, puis l’on arrive dans un champ traversé en moins de temps qu’il ne faut pour le dire. On longe un amas de pierre qui forment un muret naturel en sous bois, c’est magnifique, puis l’on plonge dans le sous bois. On arrive sur des épingles et des virages relevés qui passent sans soucis, ça va vite, trop vite, une petite marche ( pierre plate inclinée et mouillée) et hop… je ne suis pas tombé, j’ai glissé chef, non plus précisément je me suis servi de la pierre comme toboggan, c’est pas pareil ! Je repars, la folie me reprend…je pars trop vite (c’est le soucis lorsque l’on connaît déjà un peu et que l’on aime) et là devant les pompiers, et une marche qu’on saute en atterrissant dans un bourbier (y en a là-bas aussi), avec des petits tronc de sapins placés là pour drainer un peu (ceci dit, l’idée est très bonne) .Sauf que ces troncs n’étaient pas la au mois de juin. Et oui je me suis rattrapé le long du talus (j’ai eu chaud, j’aurai pu tomber de l’autre coté). Petit mot rapide aux pompiers pour qu’il oublie mon numéro de plaque (j’ai une réputation à tenir). Puis l’on s’engage dans la dernière partie de la spéciale, tout en chemins creux :on se croirait dans un tube super rapide mais là, la peur me rattrape, j’ai plus de freins, ils ont tellement chauffé sur les autres parties. Heureusement, j’arrive a ralentir et  à la ligne d’arrivée, le soulagement.

La liaison 3,Direct, je repars, on reprend les mêmes et l’on recommence, même route, même gars, même montée, re-800 D+, c’est déjà la route que je montais au mois de juin, mais autant (et c’est la seule fois !) pour la spéciale j’ai du être compétitif, autant là, je n’arriverai jamais à la finir sur mon VTT. Je vais finir par connaître par cœur tout les pauvres virages, arbres et même les graviers de la route, tellement je la monte rapidement… Arrivé encore une fois hors délais, ça devient une triste habitude, je passe en mode rando. Tant pis pour la compétition, mon but maintenant est de finir. Pour  le classement on verra a la fin.

Spéciale N°3, le chemin a été ouvert juste pour l’enduro, les bénévoles, l’on recréée à coups de pioches et de pelles, un travail de titan. Au départ ça se passe tranquille puis l’on arrive à un endroit où il y a 3 marches à suivre, distantes d’environ 2m dont l’une ne doit pas faire loin d’un mètre, ça calme ! Puis le reste du parcours, ce sont des épingles, un terrain fuyant au possible tout en dévers, pour moi et beaucoup d’autre un vrai calvaire. Ensuite on saut un muret en pierre (50cm) et là, on se retrouve dans la spéciale 6 de l’an dernier, un parcours rapide pour les meilleurs avec des virages relevés au ras le ravin, des épingles serrées de chez serrées. D’ailleurs, mention spéciale à un gars en Nomad orange, que j’ai trouvé les 4 fers en l’air, allongé dans les buissons avec son spad sur lui. Je garderai longtemps son image gravée dans ma mémoire (et j’ai pas fini d’en rire, il ne s’est pas fait mal). La ligne arrive assez vite. et nous retombons dans le village d’Ancizan.

Ravitaillement, encore une fois, je décide de ne pas en prendre car je suis encore a la bourre, je repars sur la même route, la fleur au fusil car j’ai vu le chemin de la spéciale 4 et il ne se trouve pas très loin. Pensant ne pas trop galérer, je me hâte lentement, jusqu’au fameux chemin qui descend. Mais le 2eme effet Kiss Cool ne se fait pas attendre (et non pas le lapin), une cote raide de chez raide ( même Maxime ne l’a pas montée sur le vélo, c’est pour dire), les salauds, il nous font prendre un chemin parallèle à la route (mais c’est pire), sûrement pour éviter la ralerie de certains qui n’auraient pas apprécié de prendre 3 fois la même route. Mais bon on arrive enfin au départ.

Spéciale N°4, la dernière pour aujourd’hui, c’est ni plus ni moins qu’une partie de la 3eme de l’an dernier. Un sentier assez sympathique, clair, bien dégagé, assez facile, avec de belle épingles, le tout sous des chênes (ça change des sapins), avec quelques petits dévers mais bon ça passe bien. Puis l’arrivé est très rapide et l’on est de retour à Ancizan.

C’est la fin de la 1ere journée, après l’échange des impressions entre concurrents, nous partons nous reposer. Pour moi se sera relaxation aux thermes, avec piscine, sauna et jacuzzi (Le pied, pendant que d’autres dorment devant la télé)…et DODO !



Dimanche matin, levé de bonne heure et de bonne humeur, Direct le parking d’Espiaube, 1900 m au dessous de St Lary-Soulan. Le départ de la liaison se fait toute les 30 s dans l’ordre de la veille, Maxime part 76eme puis je pars… 111eme, pour la liaison la plus dure et la plus longue du week-end, 8km de montée, pour environ 1000D+ ! Je vous passe la montée du chemin, mi route, mi pierre et ses dizaines de lacets interminables en compagnie des vaches, chevaux et autres moutons. Une bonne heure et demi après j’arrive au départ, rincé, le top donné, je pars à travers les nuages dans des sentiers de montagne de 20 cm de large au ras du ravin, bref le pied. Puis l’on arrive sur une partie connue : le départ de l’an dernier, super roulant à travers les pâturages, la sensation d’avancer sur du plat en pédalant, que du bonheur. Puis je descends le plus vite possible à travers ces immense champs d’altitude en slalomant entre les vaches, les bosquets et autres pierres. Puis un petit cul de cul nous emmène sur un sentier de sous bois assez sympa, là, je commence à savourer et je me dis que l’on va finir tranquille, et ben non ! On prend la ligne de crête, le paysage est magnifique, à droite vue sur la vallée de St Lary, à gauche vue directe sur le village d’Aulon. La ligne de crête ressemble un peu au parcours du Jaunay (la partie la plus technique, après la crêperie), mais bien sur, à environ 1600m d’altitude ! Donc prise de risque minimum, beaucoup de portage. Après ça redescend (et oui, on se trouve en montagne) par un chemin, non, une trace d’ours plutôt : des pierres, non des rochers gros comme ça, des racines qui ressemblent  à des troncs arbres (je vous jure, je ne suis pas marseillais). Sans rire j’en rajoute a peine (certains l’ont même comparé à des passages de la transV,. Moi j’en sais rien je l’ai jamais faite). C’était la partie la plus difficile, la plus technique, et la plus impressionnante du week-end, limite du free ride, mais qu’es ce que c’était bon. Puis, on arrive dans une partie plus ludique, un chemin plus a ma portée, dommage que mes freins aient encore une fois chauffé et que je n’ai pas pu en profiter pleinement. Et enfin l’arrivé, le soulagement d’avoir fini, entier et sans casse matériel.


 

C’en est fini de ces 2 jours de plaisir ! Le résultat final ?  On s’en fout un peu non ?

Après l’effort le réconfort, LE REPAS ! Un vrai un bon, avec crudités, grillades, fromages, gâteau, le tout a volonté.

Après 7 heures de route, nous sommes de retour. Je vais maintenant tranquillement me remettre de mes émotions, la tête remplie de super souvenir qui aident à passer l’hiver au chaud.





Si vous voulez voir des images qui bougent :
  http://vimeo.com/channels/endurodaure09

et plein d'autres photos : http://picasaweb.google.fr/endurodaure

Repost 0
5 octobre 2009 1 05 /10 /octobre /2009 12:05

Au seigneur d'avoir la parole : 


Un avant goût de la Torfousienne du 29 novembre.

Une météo agréable pour une rando agréable, roulée avec deux compères très agréables.

C’est avec Freddy et Gwën que nous avons rempli et payé (4€) le bulletin d’inscription avant le départ d’un circuit de 42 bornes.

Début de parcours sur route jusqu’à la descente « La Goldorak »rien de tel pour réveiller les esprits. Flèche à gauche, direction Tiffauges pour aller monter la voie romaine et rejoindre toute une partie habituellement interdite au VTT qui s’arrête pour aujourd’hui à la Roche, traversée de la Sèvre (une chaussée superbement restaurée) 50 mètres de grimpette sur bitume avant de prendre la piste cyclable agrémentée de «  barrières » acier pour faire ralentir les accros de forte moyenne et peut-être alimenter le manque et le niveau technique (d’ouverture de barrière) de certains. Sacré Phiphi, il pense vraiment à tous ses concitoyens !

Plus sérieusement, pour faire réagir quelques-uns, ces chemins, par endroit, c’est quand même mieux que rien, et les barrières sont la preuve d’une belle entente.

« Fred », revient à ton report…Traversée des Pageries, la grande Bouffardière avant d’arrivée à St.Aubin des ormeaux où nous attend le premier ravito, très bien placé et avec le nécessaire requis. Et c’est reparti jusqu’à la grotte de Lourdes à St André, même pas le temps de se recueillir, ni même de cueillir d’ailleurs en cette veille de Sainte Fleur *. « Fred » revient…Grenon, Gazeau et fini la Sèvre, Evrunes, chemins roulants jusqu’à l’arrivée pour assouvir ma petite moyenne et filer de l’urticaire à certains lecteurs.Tout en passant par Gonord, 2ème ravito à l’Alphonsinière, le Bois Charruau, Beaulieu.

Arrivée sous le soleil, une Kro pour mettre tout le monde d’accord  sur cette rando sympa et assiette garnie, bien garnie.

Merci aux organisateurs, au 29, sans doute !

Dimanche prochain chez mes voisins les Pingouins à Beaurepaire.

 

*Message pour Freddy (peintre du dimanche)…À la sainte fleur, repeins aussi tes radiateurs car à la saint François arrive le froid.

 Mais rien n’empêche de laisser sa trace sur sa façade…

 

Crampons :

Coup de cœur : 7

Coup d’œil : 7 (le gauche seulement)

Coup de mollets : 6

Organisation 10 (accueil, fléchages, ravitos et repas impeccable)


et puis à Totolito, jeune papa qui n'a pas honte d'abandonner sa famille le dimanche matin :


Après Toto, voici Titi qui n'est vraiment, mais vraiment pas content :

Torfou...tage de gueule !
Je sais, avec un titre comme ça (que j'assume entièrement), je ne vais pas me faire que des amis, mais j'étais tellement en colère à la fin des 40 bornes (distance maximum qu'il était possible de faire !) que je ne peux pas m'empêcher de dire que j'ai trouvé cette rando... nulle ! il n'y a pas d'autres mots. Désolé.
Et pourtant ça commençait super bien, avec un superbe parcours en bord de Sèvre ponctué de quelques passages bien techniques et physiques (la montée de la voie Romaine, ça vous chauffe les cuissots !). Et après ce grand bonheur du matin sous un soleil de la partie : Rien !
Du bitume, du chemin de remembrement et encore du bitume ! le tout à 20 de moyenne sans forcer (la veille debout à 6h3O et déménagement d'un pote, et le soir couché à 2h00 du mat. après un aniv ! donc vraiment des conditions pour apprécier un  parcours cool, mais faut quand même pas exagérer !)
Le summum c'est au deuxième ravito où il n'y avait plus que queques morceaux de chocolat et des quartiers d'orange et...c'est tout ! déja fortement déçu je sors mon propre ravitaillement et je continue...sur le grand plateau que je ne changerai plus jusqu'à l'arrivée 15 bornes plus loin, même pas dans la traversée du champ, seul morceau de terre au milieu de tout ce bitume.
En résumé une rando qui réussi l'exploit de nous faire rouler plus sur le bitume que sur la terre ! sans exagérer, ce n'est pas du VTT.
C'est sur qu'après la vendée verte, les roch' des monts d'arrée et Guéméné, on sait que ce sera un ton en dessous, mais je ne m'attendais pas à du en-dessous de zéro !
J'étais tellement en colère que je ne suis pas repassé à la salle de peur d'un esclandre si l'on m'avais demandé mon avis. De toute façon, vu l'heure du retour, j'ai largement eu le temps de prendre l'apéro en rentrant ; en plus le vélo n'était pas sale et je sentais pas trop la sueur !
Messieurs les organisateurs continuez à proposer une belle randonnée cyclotourisme, il y a un public pour, mais sans moi. C'est promis, je ne critiquerai plus votre rando car je n'y viendrai plus.
Promis, j'essaye de me calmer.

Ouh là, pas content le Titi. Le cyclotourisme c'est bien aussi...pour les cyclotouristes.

Bats me l'avait dit et il savait de quoi il parlait !
ce matin direction torfou, encore une matinée idéale pour faire du vtt.
arrivée à la salle pour 8h et le café brioche.
On prend le plus grand parcours (42 kms) et c'est parti ...
Les 13 premiers kms sont supers pour rejoindre "évrune", en longeant la Sèvre avec un superbe levé de soleil  ensuite on était prévenu, du roulant, trés roulant pour rentrer à torfou
19 km/h de moyenne sur 42 kms avec un gros gadin pour mon collègue ( on s'est accroché les guidons à 32 km/h sur une route fraichement gravillonée
Aprés 1 mois de convalescence, ce circuit m'a fait du bien pour retrouver du rythme mais maintenant j'écouterais Bats !
Retour à 11h50 à Rocheservière pour arroser la naissance de la petite avec les collègues de vtt
A bientot 

 


 


Repost 0
Published by Christophe - dans Rando Report
commenter cet article
5 octobre 2009 1 05 /10 /octobre /2009 11:56


Mr Président (oui, parce que maintenant, Patrice est le président des Bush Maine) était à Mouchamp ce dimanche et c'est lui qui commence :

Salut à tous

Ce matin, avec deux de mes camarades des Bush-maines, direction Mouchamps pour la rando du tigre. Inscription 5€, café brioche et papotage avec les têtes connues. On démarre à presque 8h30. On sort du bourg, et très vite on commence à rouler dans les prés. Puis quelques champs, j'entend déjà les mauvaises langues...  Et la surprise, on attaque dans un côteau fraichement débroussaillé. On slalom entre les arbres , on monte, on descend, et mes deux compères commence à accélérer gentiment. encore quelques prés, côteaux et bois vraiment sympa jusqu'au quinzième kilomètres.On double plein de monde. Y'en a même qui commence à dire "pourvu que ça soit plus roulant après  ". Ensuite on va s'enfiler de la route et du grand chemin jusqu'au 1er ravito près de St Paul en Pareds. Puis se fût une grande boucle autour de St Paul. Peu de route, surtout les chemins de randonnée du secteur, très roulant car sec et physique car ça monte très souvent. C'est là que mes deux compères ont passé la seconde. Je me suis accroché, mais j'étais de plus en plus loin. Nous sommes repassés au ravito. Puis repartis sur les sentiers. Nouvelle accélération et là j'explose . Comme nous venions de doubler Dididose et Franck, je décide de les attendre pour me refaire une petite santé. le circuit continu dans les bois de St Prouant (il me semble). Puis après grands chemins pendant un long moment, trop long. Dididose accélère, je le suis tant bien que mal. A quelques kilomètres de l'arrivée nous rerentrons dans les champs (pré) en suivant la rivière, puis arrive un mur à monter. Je cale à 10 mètres du sommet. L'arrivée se profile enfin après une dernière remontée de pré. Les jambes sont vraiment dures et pas grand monde ne parlent. Ouf le sandwich et le verre de l'arrivée sont les biens venus.
Au final 57 km à 17.5 de moyenne.
 
Crampons :

Coup de cœur : 7

Coup d’œil : 8

Cerveau : 8 au début 3 après
Coup de mollets :9 ( à cause des 2 mobilettes qui étaient avec moi)

Organisation 10 (accueil, fléchages, ravitos nickel)
 

Pour conclure, je dirais que si les organisateurs de Mouchamps nous trouvent d'autres singles techniques comme au début et des parties roulantes un peu moins longues, ils feront un carton dans les années futurs

Et puis le mystérieux 20100 en remet une couche :

Ce matin je suis parti sur Mouchamps a coté de chez moi.
J'hesitais entre celle la et  Mervent mais vu les commentaires je me suis abstenu. Pas été décu car vu les coteaux les bois et les passages techniques c'est tout ce qui me plait. A part qu'au premier bois au tout debut de la rando, à la sortie j'ai été tout droit donc demi tour avec 3 sympathiques personnes que j'ai rencontrées que je les salue. Par contre au niveau du sandwich a la fin c'est un peu limite mais bon, si il n'y a que ça c'est pas grand chose.En tout cas, bien joué la belle cote dans le champs juste a la fin pour bien casser les pattes... quand on la voit d'en bas oulala!!!!. Je suis d'accord pour la rando entre forumeurs moi aussi j'aimerais bien mettre des visages sur des prenoms car on est sur les memes randos mais on ne se connait pas. A mediter.Bonne semaine a tous et au plaisir.20100.

A Franck pour finir :

Voila Patrice a tout dit...petite rando de mouchamps sympathique ce matin en compagnie de Dididose, Etienne, un copain de boulot et un amis a lui, Francois.
Comme la si bien dit Patrice, grosse crainte sur le debut de la rando avec des traversées de champs successives, mais grosse bananes pour la suite avec des bon singles sur les coteaux avec deux descentes sympa a prendre au taqué..Je suis dailleurs deçu car j avais ma caméra, francois s'est vautré sur la deuxieme descente et je me suis aperçu ensuite que mon lecteur avait beugué et qu'il ne filmait rien depuis le debut....ralala...:(
par contre a partir du ravito, rien de bien folichon, beaucoup de route et de gros chemin, sur un desquel d ailleur patrice nous a rattrapé en essayant de suivre deux tracteurs qui nous ont doublé comme des fusées.....Content de pouvoir mettre un visage sur un nom ..Surpris aussi que Patrice m ai reconnu , peut etre a cause de mon style de ride imparable, de la puissance musculaire legendaire dont je fais preuve, ou tout simplement parce que je suis le seul gus a rouler en enduro avec un casque de skate et une cam sur la tete...:)..allez savoir.
Un truc par contre, parti sur le 30 km on est rentré avec 37 sur le compteur, j ai plus de jambes et j ai le dos en vrac (qu elle idée aussi j ai eu de vouloir essayer de rouler avec des pneu surgonflé et dur a 2.8 bar de pression pour voir si je gagnais un peu en rendement...sa secoue malgré mon TS).
U petit probleme de flechage aussi ou beaucoup de monde a filer au droit au lieu de tourner dans un champs...la fleche au milieu de l herbe a ras du sol etait tres peu visible..Dididose a eu la gentillesse de la replanter et d y attacher une rubalise pour la rendre plus visible.
Maintenant je dirais aux organisateurs d essayer de faire une rando complete comme etait le debut et elle sera tres rapidement dans le top 5 des randos en vendée.


Merci à tous les 3.

Pour la rando entre lecteurs du site, c'est bon, j'ai compris... mais je ne vais pas avoir le temps avant...longtemps !




Repost 0
Published by Christophe - dans Rando Report
commenter cet article
5 octobre 2009 1 05 /10 /octobre /2009 11:50


JM était à Mouilleron ce matin, et il a roulé, roulé, roulé....

Salut! Ce matin pour moi route vers Mouilleron. J'étais au courant que cela allais étre roulant.
Effectivement c'était super roulant et pas trop technique. Dommage pour le manque de parcours un peu plus joueur.Mais j'étais au courant.
J'ai pris le traçé de 58km (réels.) et suis arrivé tranquillou sans souçi... un trés bon fléchage et de bons ravitaillements. Rien à dire sur l'organisation.

Pour conclure j'ai pris cette rando comme un entretien physique histoire de rouler un peu ce week end. Une bonne matinée passée à Mouilleron.

Bibilolo aussi, il m'a envoyé son report par mail :

ce dimanche matin direction mouilleron pour la 1ère rando d'octobre dans le pays yonnais

bilan: un tout petit 46 kms, mais normal pour un lendemain de fête de famille.

le circuit était hyper roulant, ceux qui nous avaient prévenus étaient donc bien renseignés.

le circuit ne présentait même pas bcp d'intérêt jusqu'à la forêt d'aizenay et là un long tour très sympa en forêt dans les senteurs de pinède (avant et après le 1er ravito).

enchainement avec quelques beaux chemins sur beaulieu et une grosse bosse de chemin de remembrement avant le 2ème ravito.

l'organisation, comme d'habitude était bien rodée, le temps était de la partie. matinée donc réussie.

crampons:

- coup de coeur: 5

- coup d'oeil: 5 (la forêt d'aizenay et les chemins sur beaulieu)

- mollets: 4 ( comme 4 mollets passke à force de lire que les circuits de vendée sont trop roulants j'ai trouvé un truc: bloquer la roue arrière avec le frein pendant 10 bornes et là c sûr ça fait tomber la moyenne)

- cerveau: 4

- organisation: 9 nickel.

 


D'autres avis ?  (Roger, tu es particulièrement visé par cette question !)
Repost 0
Published by Christophe - dans Rando Report
commenter cet article